La Sainte Felicité.

Il se passe un truc ces temps-ci.

Si si, ne le nions pas il se passe quelque chose, un changement, la fin d'un cycle, bref, un truc.

Et je ne sais vous dire si c'est bien ou mal mais je pars souvent du principe que le changement est salutaire, parce qu'il met dans tous les cas, fin à quelque chose qui ne pouvait plus durer, quelqu'en soit le motif.

C'est ainsi que tu écoutes un album en boucle depuis presque dix jours, et que chaque texte résonne en toi comme s'il avait été écrit par des gens qui t'observent depuis ta naissance et qui savent, étape après étape, que tu traverses ces étapes, dans cet ordre, en plus.

C'est ainsi qu'un matin où tu veux prendre des nouvelles de quelqu'un que tu penses connaître depuis dix ans, tu découvres que cette personne t'a rayé de sa vie sans explication, qu'en fait quand tu demandes l'explication, tu comprends que non, vous ne vous connaissiez pas tant que ça en fin de comptes. Tant Pis.

C'est ainsi qu'un ami t'offre un livre pour ton 35ème anniversaire et que tu te sens vraiment comme Alice au Pays des Merveilles parce que tu découvres un univers entier, musical, poétique, artistique, doux, calme et délicieux, que tu te sens comprise (le gars en question n'apprend ton existence que bien plus tard, où prise par ta passion tu déclares ta flamme à son génie artistique par pigeon voyageur) 

C'est ainsi que tu as envie de révolutionner le monde, de vider ta chambre d'ado chez tes parents (oui 11 ans après il faut penser à grandir maintenant mademoiselle c'est quoi ce bordel me dis je à moi même) tu t'engages dans ta ville, dans ton immeuble, tu prends des nouvelles de tes amis, tu te mets à réécrire ENTIEREMENT ton dernier manuscrit, tu concrétises, tu prends des rendez vous, tu signes des contrats, tu deviens ouf mais TELLEMENT VIVANTE que tu kiffes en fait.

C'est ainsi que tu découvres qu'en fait, au détour d'un simple questionnaire dans un simple livre de médecine, tu as 93/100 de raisons de faire cette fucking échographie de la thyroïde que tu as peut-être ,même un bout, même un infime bout, mais qui expliquerait tellement de choses, surtout le froid, les humeurs changeantes et la difficulté à se concentrer trois heures de suite sans avoir envie subitement au milieu d'un livre de repeindre ton couloir en vert. Et que tu prends rendez vous pour la faire. 35 ans après b****!

C'est ainsi que tu t'intéresses au monde, dans sa globalité et dans son noyau proche, que tout ton changement rime enfin à quelque chose, que tu t'apprécies telle que tu es, que tu te dis que ça y est enfin, tu sais OU TU EN ES POUR LA PREMIERE FOIS de ta petite vie, et du coup bein voilà euh j'voudrais écrire. AH BAH ENFIN! elle sort du bois la Campi!

C'est ainsi que ton prochain livre va bientôt sortir, parce que t'es une warrior, que tu vas révolutionner encore ton petit monde parce que tu t'assumes, que tu mets les choses en place, peut être sur des rails d'adulte mais toujours avec un chapeau en plumes et des baskets à fleurs et du M dans les oreilles, faut pas déconner.

Et surtout, c'est ainsi que tu penses passer une soirée peinarde au coin du feu et que tu entends SURPRIIIIIISE , tu reçois une pluie de confettis sur le coeur, par des gens que tu ne connais que depuis un an pour la plupart, mais que tu te sens privilégiée, aimée, pour ce que tu es, dans ta particularité, dans ton originalité, toi qui t'es toujours sentie marginale, à part, à côté, là tu es incluse..

Enfin, c'est ainsi qu'en participant à un défi photo tout simple, tu te retrouves à lire des lettres d'amour vieilles de 20 ans qui te rappellent que ton coeur est réel, pas sec, pas mort, pas trop, pas assez, mais bien vrai, et qu'il a déjà fonctionné alors t'inquiètes ma poule, il peut repartir sur la route.

Bref, y a un truc qui a changé, t'as peur de rien, tu assumes, tu dis, tu dis pas, mais en tout cas, tu ne feins plus, tu es toi, tu veux un monde meilleur pour les autres et tu agis, tu distilles de la joie et tu avances, en embarquant ceux que tu aimes quand ils n'ont pas le modjo.

Ouais, la Sainte Felicité porte bien son nom, parce qu'il y a bien bien longtemps que j'ai jamais autant kiffé être en vie et être celle que je suis. Ni plus ni moins, juste une folie douce, juste les pieds sur terre, le sourire aux lèvres et la tête bouillonnant de mille projets.

Et comme j'écris et que vous me lisez, c'est bien à vous que je dois cet état.

Vous êtes la toute première raison de ce changement.

Merci 

Bisous les joyeux. Soyez Heureux.


Commentaires

Ils sont beaux tes mots !
Y a d'la joie! a dit…
Merci beaucoup ❤
Anaïs a dit…
Qu'est-ce que j'aime cet article !
Y a d'la joie! a dit…
C'est Mathias Malzieu qui m'a boostée 😉 merci Anaïs!!

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring