29 févr. 2016

LOVE my world!

Le 29 février....un jour de plus pour rêver, vivre, respirer....
J'espère que vous en avez bien profité!


Je voulais vous offrir une chanson (en lien) et célébrer avec vous cette journée exceptionnelle.
Demain césarisé, Léo oscarisé qui fait un discours sur le climat....
Il a beau pas être toujours beau notre Monde, il continue de me faire rêver et de me donner envie de le préserver,de le défendre et de l'aimer.
Il est loin d'être acquis.


Je vous embrasse.
http://youtu.be/bmZDc7Mxx6U

22 févr. 2016

Happy New Week #2

Une nouvelle semaine a débuté depuis quelques heures et j'espère qu'elle sera synonyme pour vous de projets sympas, de soirées cocooning et de petits et grands plaisirs, bref de good vibes!

Un nouveau rendez-vous que j'ai l'intention d'instaurer durablement:: la newsletter positive!

Allez c'est parti (sans jingle, on n'a pas encore de budget haha :) pour la dernière semaine du mois!!

Une super idée, une découverte, des bonnes choses à manger et du POSITIF

- Une super Idée



Vous aimez manger? Vous aimez cuisiner? Bon c'est parfait, cooker market s'adresse à vous! 
Que vous ayez faim ou du talent en cuisine, vous pouvez faire appel à des "cookers" qui mitonnent pour vous des bons petits plats :)
Des gens qui cuisinent pour d'autres gens, moi j'trouve ça sympa, vous aussi? C'est par ici!

https://cookermarket.:com


- Découverte


Vous avez quelques semaines d'avance sur moi? Parce que je suis amoureuse de Matthieu depuis bientôt 15 ans, et que j'aime la poésie d'Andrée, la générosité de Louis, j'ai décidé d'être aussi sous le charme d'Anna et Joseph: je parle bien de cette famille mélomane et tellement enrichissante, comme dans toutes les familles ils sont différents, mais îls s'aiment tellement que leur musique vit de ces différences et cet album est un bijou, un joyau, une perle, bref c'est bon! Musicalement une source de joie! 
Oui, ça tombe bien


- Des jolies (et bonnes) gueules cassées!


On a tous des défauts, personne n'est parfait n'est ce pas? C'est pareil pour les fruits et légumes! Pas de raison de ne pas les manger parce qu'ils ne sont pas jolis, brillants, polis, laqués. Ils sont meilleurs quand ils sont vrais! Voilà! Alors on y va, on les adopte les gueules cassées, et on les consomme parce qu'ils sont bons! La super idée c'est qu'on peut aller de nous-mêmes dans la grande surface où on fait nos courses pour leur proposer, et qu'en plus, quand ce n'est pas calibré, c'est aussi moins cher, et ouais!

Vous êtes partants? Retrouvez la liste de vos supermarchés déjà fan de gueules cassées sur le site (lien en bleu!) Carrefour Euralille en fait partie!Bravo les gars!

- Un chef qui vous veut du bien



Encore un coup de fourchette! Florent Ladeyn (oui lui! himself!) a revisité entièrement la carte du lunch & spa Clarins rue Nationale (Lille) et c'est un REGAL!!! ;) Des produits délicieux, frais, des associations insolites et rien d'autre que des bons aliments. Pas de panique pour les vegan ou les no glu, tout est possible et fait minute! 

Régalez vous! Du petit déj au lunch, à la petite pause de l'aprés midi, après un spa ou un soin dans les cabines, vous serez toujours les bienvenus et surtout vous passerez un moment déclicieux!

- Message Positif 

Bon et maintenant pour conclure, un petit zest de David Marouani, ça n'est pas de refus :)

Sa dernière vidéo est trés sympa, et son slam vraiment émouvant. Un bon message positif comme on les aime qui met bien la patate pour toute la semaine!


Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, n'oubliez pas de rire au moins une fois par jour, de faire trois choses sympa juste pour vous et bien sûr, n'oubliez pas de tomber amoureux!

Bisous et Happy New Week!

18 févr. 2016

In Your Hands

Grande question philosophique qui ne me quitte pas ces derniers jours: la solidarité est-elle un bien de consommation comme les autres?

Peut-on être solidaire par procuration devant son poste de télévision ou son écran de smartphone?

Quand j'ai découvert Une touche d'espoir il y a quelques mois, j'ai beaucoup réfléchi parce que je ne suis pas du genre à prendre un engagement à la légère.

J'avais toujours voulu faire du bénévolat, et je savais que si je m'investissais, ce serait durable, pas un phénomène de mode, ni pour faire bien;

Je voulais apporrer du réconfort aux plus démunis, comme un fil rouge dans ma vie, je suis devenue avocat pour les mêmes raisons, et depuis que j'ai mis fin à ma carrière, j'ai besoin d'aider les autres, de quelque manière que ce soit;

C'est dans ce sens que j'ai créé les cafés suspendus à Lille, pas pour faire mon intéressante, mais parce que peu de cafés le faisaient (deux!) sur Lille, et qu'offrir un café me semblait à la portée de tous;

Depuis, l'idée fait son chemin, la bibliothèque ambulante donnant accès aux cafés suspendus commence à prendre forme;

J'ai contacté Une touche d'espoir le soir de la création de Lille!Suspends ton café, pour que les sans abris (entre autres) soient prévenus, que l'asso fasse le relais.

Et puis j'ai décidé de les rejoindre. J'ai passé le pas, j'ai ressenti que c'était le bon moment pour moi, que j'étais reconstruite et qu'en conséquence je pouvais aller apporter quelques minutes de chaleur humaine à ceux qui deviennent invisibles sans pouvoir magique, ceux dont on ne veut pas entendre la voix, ceux qui sont sortis du rang.

Au cours d'une maraude, j'ai rencontré un jeune homme assez énervé devant le Cinéma dans une rue passante de Lille. Il m'expliquait que les gens avaient 11 € pour aller voir un film et même pas un sourire pour lui.

Notez bien, il ne parlait pas d'argent pour lui, juste d'un sourire, de considération, de chaleur;

Chacun est libre de donner ou de ne pas donner, chacun fait parfaitement ce qui lui plaît.

Mais de quoi se plaint le commun des mortels de ce pays? De ne pas être écouté! De ne pas être entendu, considéré, qu'on ne lui réponde pas! Qu'on ne s'occupe pas de lui, qu'on le délaisse, que son dossier complet ne trouve pas de réponse auprès des administrations, que les choses ne se débloquent pas assez vite pour lui. 

Vous voyez, eux dehors et nous dedans, c'est pareil, ce qu'on veut c'est être vu, être identifié, être entendu, obtenir une réponse, quelle qu'elle soit.

C'est plus facile, de donner cinq euros depuis le canapé par un numéro court au moment des déclarations de revenus..... c'est plus simple de ne pas se confronter directement à ces personnes qui souffrent du simple manque de considération de leurs semblables.

Pourquoi sont-ils dans la rue? Pourquoi travaillent-ils mais n'arrivent-ils pas à avoir un logement? Comment sont-ils arrivés là?Comment peut-on les aider? De quoi ont-ils besoin?

Beaucoup d'entre nous détournent le regard, sans même répondre à un salut, sans se poser la question, en s'imaginant peut-être à l'abri. J'ai discuté avec un de ces jeunes, titulaire de deux CAP, de nationalité française mais ayant perdu ses papiers d'identité, et donc, sans possiblité de travailler de façon déclarée, sans famille, loin de tout ce qui l'avait vu grandir.

Dans les périodes sombres de mes jours en robe noire, je m'imaginais à leur place, je le craignais même.

Et depuis que j'ai remonté la pente, que tout va mieux, je n'ai pas peur de dépenser 3 euros pour un sandwich et une bouteille d'au, ou un petit pain.

Suis-je un exemple? Je ne crois pas être meilleure que qui que ce soit. Je ne peux répondre aux sollicitations de tous ceux que je croise dans la rue, tous ceux qui renient leur dignité pour tendre la main et espérent être aidés.

Je n'ai pas les moyens d'ouvrir un centre d'hébérgement collectif solidaire, je ne suis pas mère Theresa, je ne suis personne d'autre que vous.

Oui, une nana comme les autres. Mon objectif en m'engageant solidairement n'est pas de sauver le monde mais d'aider les gens à se sauver, et pour cela, peut-être, faut-il commencer par tendre la main de quelques centimètres supplémentaires.

Alors pourquoi s'engager dans les asso?

Pour une question de citoyenneté. J'ai la prétention de croire en l'humain, encore, malgré les preuves quotidiennes du côté utopiste de ma démarche.

Et là aussi, parfois, on me surprend. S'engager oui mais que recouvre ce verbe? Suivre ou changer les choses? Attendre que les choses soient faites par d'autres et souscrire à leurs efforts, ou bien prendre des initiatives et donc, réaliser des choses communes pour l'intérêt général?

Mon attrait pour la démocratie participative accroit à mesure que j'y participe activement.

Je constate que beaucoup veulent du changement, mais que peu veulent agir pour que ça change.

Sur les réseaux sociaux, je vois beaucoup de dizeux et moins de faizeux que je le souhaiterais.

Pourquoi? Parce qu'agir fait peur. Agir c'est comme changer, ça fait flipper, c'est difficile de revenir en arrière, et d'autres penseraient qu'on veut la ramener et se mettre en avant.

Oui, agir, c'est se foutre de ce que les gens disent, parce qu'au lieu de parler, il faudrait faire davantage.

Au lieu de se contenter de critiquer, il conviendrait de balayer devant sa porte et d'expliquer pourquoi on pense avoir trouvé une solution, parce qu'elle fonctionne pardi, parce que bien sûr on a essayé de faire bouger les choses, sans se contenter de dire "ah toutes façons ça marchera jamais quelle idée idiote! " ou bien "c'était mieux avant" Ok: Pensez vous avoir une meilleure idée? Comment la mettriez-vous en place? Qu'avez-vous fait pour que votre confort soit préservé? Et pourquoi trouvez-vous que la nouvelle façon de faire est mauvaise?

Le taux d'abstention aux différentes élections, qu'elles soient municipales, régionales ou même présidentielles, est souvent proportionnel aux nombreuses critiques recensées (et sans doute dans une langue phonétique proche de la nôtre) sur les différents réseaux sociaux, la nouvelle arme de destruction de la citoyenneté.

Car il semble plus facile de critiquer derrière son écran assis dans son bon gros fauteuil au chaud, les différentes initiatives, bonnes ou mauvaises, prises par d'autres, qu'on gratifie de quelques insultes gratuites au passage, plutôt que de quitter ce bon fauteuil, ce confort et aller mettre les mains dans le cambouis.

De même qu'il semble plus aisé de rester derrière le troupeau que d'inventer une nouvelle façon de travailler ENSEMBLE.

Ma conception de la citoyenneté est sans aucun doute archaïque, trop ancienne et peu encline à la consommation de masse car j'estime nécessaire sinon urgent, en tant que citoyenne,, de faire des choses à tout point de vue, pour que le monde soit plus agréable à vivre, et à un niveau plus petit, la région, la commune, le quartier, la rue, l'immeuble.

C'est pour soi et pour les autres, c'est pour cette vie en collectivité qui nous est chère, c'est pour les humains, les êtres vivants, la terre , les choses qui nous sont données par chance que nous devons nous réveiller.

Et ce réveil ne peut se faire qu'en réévaluant ses priorités.

S'engager auprès d'autres personnes c'est sortir du confort, c'est sortir de la facilité,  pas besoin de donner mille euros ou de vider sa cave, pas besoin d'être omniprésent, juste être là, de temps à autre, par roulement, être digne de confiance, participer, à son niveau et à sa manière.

C'est investir deux euros par mois pour la collecte de denrées alimentaires, c'est donner quelques heures de son temps, au lieu de regarder la télé, c'est se prendre la flotte momentanément  pour aider ceux qui vivent en dessous chaque jour, c'est créer de la solidarité où il n'y a que de la haine et du rejet.

La liberté d'expression chère à mon coeur, n'est pas incompatible avec une nécessaire réflexion, si possible avant de s'exprimer.

Car Internet n'oublie ni n'efface. Le monde, si vous décidez qu'il est temps pour vous de le changer, lui, sera éternellement reconnaissant d'une initiative, tant qu'elle est faite avec bienveillance.

Le colibri fait sa part, chacun doit faire la sienne.

Sortir de la surconsommation, sortir de la facilité, sortir de chez soi, aller vers les autres avec bienveillance, doivent redevenir des actions évidentes, loin des prêts à mâcher et des chèques en blanc faits à d'autres pour aller de l'avant. 

On va tellement plus loin à plusieurs.

Et puis ça rend tellement heureux, d'être solidaire.

Je vous embrasse.






14 févr. 2016

Lille.

Ma chère, ma belle, ma douce, mon adorée, 

D'où que l'on vienne, on tombe sous ton charme, ton architecture, ta beauté, ta convivialité.

Je t'ai connue petite et je t'ai élue quand j'ai grandi, j'ai décidé de t'adopter et de t'aimer mais tu m'as surprise, tu m'as aimée davantage que je ne pouvais l'imaginer.

Tes ruelles, tes pavés, tes couleurs, ton odeur, tes parfums, tes saveurs.....tu m'as offert la joie immense d'être une de tes filles, une de tes soeurs.

Je suis arrivée sur ton sol en 2005, il y a déjà onze ans. 

Je te connaissais de loin sans être consciente de notre alchimie, de notre parfaite ressemblance, de nos atomes crochus.

Depuis que je te connais, je n'ai de cesse de te photographier, de t'aimer, de te décrire, de te célébrer, de te découvrir, chaque jour plus belle, chaque jour plus mystérieuse, chaque jour sous un nouveau jour, et toujours je m'ennamoure.

J'habite une cabane dans les arbres, perchée dans les hauteurs, entre l'esplanade et le bois de boulogne, la citadelle conçue par Vauban et les ruelles étroites et colorées du vieux Lille;

J'habite ce quartier,jadis populaire, aujourd'hui trés prisé et bourgeois, mais qui reste tellement agréable, avec ses façades flamandes et espagnoles, ses couleurs et ses pavés, un charme incroyable, que tous ont salué, de Marguerite Yourcenar à Pharaon de Winter en passant par le grand Charles, artistes, écrivains, hommes politiques, personne n'a pu te résister.

Toutes tes influences historiques ont créé ta différence capitale que je ne me lasse pas de contempler.

Lille, ma jolie, je vis sur ton sol chaque jour plus heureuse que la veille, je suis reconnaissante, de te connaitre et de t'aimer.

T'étudier et te connaitre, te découvrir et te voir te parer de mille couleurs, sont des sources d'inspiration inépuisables, tant ta magie est éternelle.

Tu n'es peut-être pas la ville lumière, mais ton rayonnement va au-delà des frontières, tantôt Lille, tantôt Rijsel, tu es pour toujours ma bien aimée,

Des halles de Wazemmes à la Maison de la Photographie de Fives, des berges de l'Esplanade le long de la Deûle au Jardin des Géants, de la place de l'Opéra aux splendeurs de ta grand Place, de la façade de Meert à la place aux oignons, de la porte de Paris au jardin Vauban, toutes les routes mènent à ta gourmandise et ta modernité, sans cesse renouvelée, c'est Merveilleux.

Capitale à taille humaine, flamande, nordique, espagnole et bariolée, tu es unique, tu es un joyau, une fierté.

Ville de culture et de savoirs, ville des possibles et de la jeunesse, fleuron de la réalisation régionale, tu es une source intarissable de découvertes.

Tu nous offres les musées, la gastronomie, les étoiles et l'infini, tu nous offres d'être à la pointe, tu nous soignes et nous éduques, tu nous régales, tu nous amuses avec tes théâtres, tu nous paies des coups dans des troquets et nous, humains, nous nous inclinons face à tant de générosité.

En ce jour de la Saint Valentin, je voulais te déclarer ma flamme, ma belle, ma douce, ma tendre amie, ma ville, mon île, ma joie.

Merci Lille, de m'avoir ouvert tes bras, je ne sais quelle autre ville pourrait m'aller mieux que toi, j'ai la chance de te vivre chaque jour, et ....je compte rester à jamais ton admiratrice et ta voix.

Merci à toi d'être celle que tu es, si tu étais de chair et d'os, je serais ton amie, et puisque tu es une ville, je continuerai de t'arpenter, de te lire, et de t'écrire.....de tout coeur, Merci.












10 févr. 2016

35

Une journée incroyable s'achève, non pas parce qu'elle marque mon trente cinquième anniversaire, mais parce qu'elle m'a remplie de joie, d'une immense joie.

Aujourd'hui, j'ai posé un jour de congé. J'ai d'abord décidé de me détendre et me suis offert un massage pour commencer la journée.

C'est un beau cadeau, de prendre soin de moi, je ne l'avais jamais fait, condamnée à penser durant des années qu'être seule le jour de son anniversaire était une punition.

Et pourtant, quel bon moment! J'ai adoré cette idée, je me suis remerciée.

J'ai enchaîné avec un lunch rapide dans un endroit que j'aime beaucoup du centre ville, avant d'aller voir un film au cinéma. Oui, toute seule. C'était nouveau ça aussi, et j'ai beaucoup aimé, prendre du temps pour moi, me détendre, me laisser aller, rire et pleurer, sourire dans le noir, ce film plein de finesse c'est Chocolat, le biopic de la vie du premier clown noir français, Rafael Padilla interprété magistralement par Omar Sy.

Un peu de shopping, le tout ponctué de nombreux messages et appels des gens proches et moins proches, qui ont pris quelques instants pour penser à moi, et enfin un goûter avec ma cousine sur la grand place.

La journée vient donc de se terminer avec un apéro partagé avec toutes les personnes qui partagent mon quotidien.

Une soirée de rires, une journée de plaisir et de bonheur, une journée qui marque le début d'une nouvelle année, qui me démontre que la vie est belle si elle est vécue à fond, qui me prouve que s'occuper de soi parfois est important, que chaque moment est unique.

Une journée importante, délicieuse et gourmande.

Parce que se retrouver avec soi même parfois est nécessaire, pour se prouver que l'on est important, pour rééquilibrer la balance, pour pouvoir être aimable il faut déjà y croire :)

Quand je regarde dans le rétroviseur, je vois des années intéressantes, enrichissantes, je vois l'école de la vie qui m'a tant appris, je vois le bonheur et les peines, les joies et le chemin parcouru.

Je ressens le bonheur d''être ici aujourd'hui.

C'est quand même un sacré cadeau d'être en vie.




1 févr. 2016

Y a d'la joie! : Happy new week !!!!

Y a d'la joie! : Happy new week !!!!

Happy new week !!!!


Alors pour ce billet tout frais, je vous propose de retenir trois infos intéressantes pour débuter ce mois de février tout neuf et cette nouvelle semaine sous le signe de la bonne humeur:!

Un rendez vous, un film à voir et à revoir, une découverte et un défi.

- Ouverture:

Soirée d'inauguration de la Ruche qui dit oui de la Madeleine le 4 février (jeudi) à 18H 
Venez rencontrer des producteurs locaux, qui vous feront goûter leurs produits et surtout, qui vous permettent grâce à Coralie de vous régaler avec des produits de saison et de qualité chaque semaine ou chaque mois, à quelques pas de chez vous!

J'y serai :) Au plaisir de vous y rencontrer!

- Défi du mois


Le magazine Flow vous propose de vous remettre à la photo. Pour changer du selfie qui ne sert à pas grand chose, voici un petit défi à réaliser sur Instagram pour que chaque jour de février soit célébré en images.
Mon compte c'est #MissCampi. Je serai curieuse de voir vos clichés!

N'oubliez pas de marquer le magazine (et de le lire surtout il est excellent!) et de rappeler #défi29 en légende de votre photo!

C'est aujourd'hui que ça commence!!

- Un film à voir, à faire voir, à revoir, bref, un truc de fou

Tu n'as pas encore vu Demain? Vite! cours au Majestic (les 6 € le valent amplement!) 
C'est incontestablement le film qui fait du bien, donne des idées, donne le sourire, bref, un film avec des vitamines dedans et tout autour.
Normalement en sortant de là, tu devrais avoir envie de faire des bisous à ta pelouse. En tous cas moi, c'est ce que ça m'a fait.
On en parle ici?


- La découverte de la semaine

Tu veux rire un peu pour éviter de tomber dans la sinistrose chaque jour?
Le gars se lance un défi furieux, faire sourire les gens dans le métro parisien!
Il est drôle, sympa et donne envie de sourire dans la vie, en fait. Sourire à la vie même.


Avec ce billet, j'espère vous avoir donné le sourire, (surtout quand vous aurez vu la vidéo, le film, fait les photos et goûté des fruits de saison qui viennent de la ferme d'à côté! Pas forcément tout en même temps ceci dit, enfin, vous faites comme vous voulez!) 

L'idée m'est venue de faire une sorte de Journal positif. Pour parler de choses sympas, positives, qui font bouger le monde, qui font sourire, enfin bref, sortir des contextes tristes à pleurer.
Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin: je réécris le manuscrit. Entièrement. Depuis le début. Ce sera finalement un roman. Et vous allez encore rire. Enfin j'espère que vous aimez les chats.

N'oubliez pas notre page Fb pour des news tous les jours, et instagram pour le concours, MAIS SURTOUT  n'oubliez pas de sourire, au moins trois fois par jour. 

Je vous embrasse!


Y a des copains!