4 oct. 2015

The sweetiest thing

Après avoir débranché la télévision, et survécu (oui oui la preuve), et après toutes les péripéties alimentaires jusqu'à aujourd'hui, il est temps de passer un cap supplémentaire.

Nous sommes le 4 octobre 2015 et ça va plutôt bien. Mais ça peut encore aller mieux, vous allez voir.

Je suis traitée pour une hypothyroïdie congénitale, ce qui signifie que je suis née sans thyroïde et que pour que les fonctions de cette hormone de croissance continuent à avoir de l'effet, je dois la remplacer artificiellement par le biais du lévothyrox. 

Sur mon organisme, pour ce que j'en sais, ça n'a pas déréglé grand chose, à part mes humeurs évidemment, mais aujourd'hui, elle est contrôlée tous les six mois par un bilan sanguin total où l'on surveille le taux de tsh.

Visiblement je pourrais procréer (ouf!) et ma croissance s'est parfaitement bien déroulée, tant sur le plan physique que psychique.

Pour autant deux observations sont d'ores et déjà nécessaires:

1. Vu le bin's, les contrôles, les prises de sang, les bilans, les visites chez l'endocrinologue et tutti quanti, il eut été intéressant d'adapter un régime alimentaire à tout ce capharnaüm.
J'en ai suivi un , mais j'ai l'intuition que le pain (grrr) mélangé aux pâtes (re grr) et aux Pommes de terre (RE RE GRR) comme base de mon alimentation, tout ceci sans pratiquer d'activité sportive (RE RE RE RE GRRR) ont aidé le surpoids, les problèmes gastriques et alimentaires, les ballonnements, la digestion difficile et je vous passe trés gentiment les détails moins glam.

2. On m'a dit que j'avais une hypothyroïdie. Voilà. C'est tout. Ah si on m'a dit aussi " n'oubliez JAMAIS de prendre votre médicament'.
Oui moi aussi je trouve cela un peu lég' comme explication, sachant que c'est pour toujours, au mieux expliquez moi les gars. 
Alors on ne m'a rien expliqué, donc je vais aller chercher les infos. Enfin je vais savoir ce que j'ai ce que je dois faire, ce que je ne DOIS JAMAIS manger pour ne pas me créer de maladie parallèle et/ou mortelle puisque tout le monde trouve que ça suffit largement comme informations.

Mon désir de comprendre vient -surtout- de la violence des crises intestinales quand j'ingère certains produits que je dois lister pour ne plus jamais avoir aussi mal.

Au début, j'avais mal au ventre quand je mangeais du pain. J'étais malade à chaque mariage (moment si joyeux où on boulotte du pain entre chaque jeu/plat/diapo/danse  et j'ai  longtemps cru que c'était psychologique. (rapport à mon CLD = célibat longue durée)

Tu parles! J'avais juste une violente crise liée à mon allergie au gluten! Parce que je ne le savais pas, ce qui aurait pu être une simple intolérance liée à l'hypothyroïdie s'est aggravée pour devenir aujourd'hui une crise terrible dès la fin d'un compte à rebours de 15 miinutes pétantes (roooo c'est pas joli joli ça mademoiselle!) après l'ingestion de l'aliment empoisonné.

Ensuite, j'ai eu une loooooongue  période de trois ou quatre mois de douleurs violentes accompagnées de leurs feux d'artifice au petit coin (je suis poètique ce soir) que chacun a pu analyser comme du stress.

Tu parles!!!!!! toujours le même problème! Mais PERSONNE n'a voulu chercher! j'ai donc allégremment joué au yoyo pour enfin prendre 30 kilos en quelques mois, puis années. Jusqu'au poids de 112 kgs, magnifique non? Alors que tout cela aurait pu être évité juste avec l'alimentation.

Donc aujourd'hui, après avoir rencontré LA PERSONNE qui m'a sauvé la vie, juste en cherchant au bon endroit (mon ostéo bienaimé) je suis aujourd'hui en mesure de passer un nouveau cap.

Je viens de finir ma dernière bouchée de crumble poire amandes sans gluten de l'année.

J'arrête le sucre.

Ce gentil poison adorable qui m'a bousillé l'intestin pendant des années, c'est fini, over, walou, keutchi.

Terminés les desserts, les merveilleux que j'aime tant, le chocolat qui m'expédie aux toilettes à peine avalé, terminée la crème fouettée sur le latte, les m&m's au travail, les petites douceurs de m**** qui me rendent malade pour RIEN juste par faiblesse parce que je suis complétement droguée!

Mais terminés aussi sucres cachés: pâtes, pommes de terre (oui encore désolée les filles) fruits et autres produits à base de fruits (jus ou yaourts)

Déjà le fait de ne plus avoir de télévision va beaucoup m'aider, et mes lectures aussi (je vous recommande le charme discret de l'intestin!!!)

Ainsi, retour des fruits à coque, noix, noisettes, amandes, ça devrait bien se passer, d'ici la fin de l'année, j'ai clôturé mon rapport au sucre, je dois me sevrer, je pars en désintoxication de mon addiction au sucre.

Je ne suis pas une gloutonne (j'ai quand même, je le rappelle, à la date d'aujourd'hui perdu 33 kilos) 

Ma journée type se résumerait ainsi: petit déjeuner: oeufs brouillés, galettes de riz, fromage frais, confiture, thé vert, compote et fruit, déjeuner: sardines ou filets de thon avec filet d'huile d'olive, riz et légumes, puis en dessert un yaourt soja au chocolat , au goûter, un petit milkshake ou un thé (et des m&ms deux fois minimum par semaine) et au diner par exemple deux tomates et du fromage avec des galettes de riz et un yaourt nature au soja ou un peu de polenta.

De temps en temps, je mange un merveilleux. Et des fois je craque complètement et je grignote les seuls trucs autorisés rapport à mon allergie au gluten c'est limité, un snickers ou un gâteau sans gluten.

Je sais c'est mal. Je ne mange plus de pain, et les pâtes sans gluten une fois par semaine et j'essaie de m'y tenir mais il y a encore trop de sucres. Et trop de coups de barre.

Alors vous allez me demander, comme pour la télé "mais comment vas tu faire?" et bien je vais m'adapter les gars, je vais m'adapter.

J'ai une particularité, et j'ai besoin de savoir si mon système digestif en pâtit, je veux être en bonne santé, ne pas nourrir de cancer ou autre bestiole pourrie, je veux vivre en pleine conscience, je veux rendre hommage à la vie qui m'a offert ce corps et arrêter de me mentir, en faisant comme si prendre un médicament chaque matin pour être une femme comme les autres était parfaitement normal.

Je vous donne rendez vous à ce propos dans 15 jours pour faire le bilan des deux premières semaines sans sucre.

Et puis quand j'aurai passé le cap, couru des kilomètres, et tenu bon, je continuerai ainsi jusqu'à la fin de l'année 2015.

Pour commencer l'année 2016 sereinement.

Et pour m'occuper....j'ai la déco de l'appart à finir, des tas de livres à lire, des films à voir, des photos à trier et imprimer., des amis à voir..... une vie à vivre quoi.....avouez que mon automne hiver 2015 envoie du bois!

D'ici là, je vous embrasse tout plein et vous souhaite une belle soirée.

Je teste plein de trucs, qui sait peut être que ça vous aidera vous aussi à aller mieux.....!

Et si vous êtes intéressé par ce que je raconte, je vous conseille de vous procurer ce livre:


Et mille mercis à mon amie Mél qui a quand même réussi à tenir où j'ai craqué après trois mois l'an dernier à ce rythme. Tu gères! A mon tour :)



2 commentaires:

Dominique a dit…

Bonjour!
C'est moi qui suis passée à votre boutique aujourd'hui et je voulais vous faire un coucou!
C'était très agréable de bavarder avec vous!
Au plaisir de vous revoir!

PS Je me suis inscrite à la newsletter pour être sûre de ne louper aucun article du blog et je vais vous suivre aussi sur FB!
A bientôt!!!

Y a d'la joie! a dit…

Bonjour Dominique!!ravie de vous avoir rencontrée et de vous retrouver ici😉 A très bientôt!!!

Y a des copains!