Let it down

J'ai pris une grande décision aujourd'hui.

Après des heures à me demander comment je pouvais améliorer davantage mon existence, finalement, j'ai besoin d'une pause pour apprécier ce que j'ai déjà entrepris jusqu'aujourd'hui.

J'ai le sentiment gênant d'être perpétuellement en train de vouloir quelque chose que je n'ai pas.

Aujourd'hui, alors que j'ai changé de vie, osé fermer la porte de mon cabinet d'avocat, osé aller vers une vie simple qui me comble, épuré les kilomètres de dettes laissées par le naufrage, perdu 32 kilos, assumé mes choix, écrit un livre, le temps de la gratitude est arrivé.

Le temps de se remercier, de se dire que c'est déjà bien, qu'on revient de loin, qu'on aurait pu y rester et moins bien s'en sortir, il faut être fier, il faut être content, oui voilà, contentes toi, sois heureuse ma fille!

En m'entendant parler récemment, j'ai senti quelque chose de gênant: il ne me manque plus que.....

Il me manquera toujours quelque chose, pourquoi ne pas savourer le moment présent, en attendant que la vie ne m'envoie la suite, cet appétit de la vie est positif mais épuisant.

Ce stress continu du toujours plus m'a fatiguée. Voilà.

Un jour j'aurai un amoureux, un jour j'aurai des enfants, un jour ma situation économique sera meilleure, un jour j'irai courir le marathon, un jour.

Tout vient à point à qui sait attendre disait la fable, et mon besoin de croquer la vie l'emporte parfois trop sur le moment présent: RALENTIR voilà, il le faut.

J'ai mis en place de nombreuses actions pour que la vie soit belle, et elle l'est objectivement, alors pourquoi en vouloir encore plus tout de suite?

La réalité est que cela demande de nombreux efforts d'être en constant flux tendu, pour aller plus loin plus vite.

Il est temps de ralentir. De respirer de savourer ces résultats épatants déjà obtenus.

Comme si je reprenais mon souffle en haut d'une côte, avant de continuer mon ascension.

La vie a besoin de ce moment de calme pour m'envoyer de nouvelles bonnes ondes, de nouveaux projets florissants.

Et moi aussi.

Je vous embrasse.

Commentaires

Bravo pour ton livre, je viens de le terminer à l'instant.

Après 3kifs/jr tu as osé réaliser ce (beau) projet.

Dans certains passages, je me suis reconnu dans ta manière d'appréhender le monde (et les gens aussi). Bon d'accord, je n'ai pas pu être en "raccord" sur tout, mais le style "confession" m'a à la fois touché et parfois "choqué".

C'est vrai, que dedans tu te livres pas mal, et ça je trouve que c'est pas évident.

Bravo à toi, et continues à suivres ta voi(e)x.

J'espère que tu trouveras ce que tu recherches.

Souriya
Y a d'la joie! a dit…
Merci beaucoup 😉 je suis ravie que tu l'aies lu (jusqu'au bout) les suivants seront moins confessions et plus spirituels!ça me touche beaucoup que tu aies pris le temps de m'écrire!à bientôt!
Flo Bou a dit…
Je vous découvre et j'ai hâte de vous lire. Au plaisir de vous rencontrer.
Ps: puisque vous avez lu Lise Bourbeau, connaissez-vous Irvin Yalom?
Flo Bou a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring