16 mars 2015

The answer.

Il y avait longtemps que je n'avais pas été aussi inspirée, mais il faut dire aussi que des sujets comme ceux là, il n'en pleut pas - heureusement d'ailleurs- il me faut les décanter pour pouvoir les analyser à tête reposée.

Je voudrais aujourd'hui vous parler d'un phénomène auquel nous devons visiblement tous un jour nous confronter....

Il survient quand tout va bien, quand on décide d'aller de l'avant, quand les tempêtes ont été traversées et qu'il est temps de reconstruire, de tout reprendre à zéro, sur de nouvelles bases.

C'est le caillou dans la chaussure, l'ombre au tableau, le poison qui s'installe dans les recoins de notre esprit, distillé par d'autres, qui mués par leur mal-être, leur tristesse, leur difficulté à assumer leur propre existence, sont prêts à tout pourvu que leur malheur soit propagé.

J'ignore pourquoi, j'ignore comment, ces choses là surgissent du noir et viennent nous attraper, nous emprisonnent et prennent soudain une place qui ne leur appartient pas.

Beaucoup de place.

J'ignore le moyen de faire disparaître cette ombre au-dessus de nous.

Comment rendre aux choses et aux personnes la place qui doit être la leur, comment faire pour que certains phénomènes n'empiètent pas sur notre existence?

Comment enfin, déplacer le sujet qui nous obsède, au rang de choses moins importantes, moins essentielles?

Ce poison, s'il n'est pas vite éradiqué, risque de mettre en péril les efforts que l'on fournit.

Ce poison, s'il vient de personnes malheureuses, désespérées, hors de portée, peut se révéler dangereux, s'il n'est pas pris à temps.

Rien ne doit gâcher votre bonheur. Rien ni personne ne doit se mettre en travers de votre chemin, si ce n'est pas vous qui l'y invitez, en acceptant ses menaces, en acceptant de s'insérer entre les lignes de votre destinée.

Je dis votre, mais cela me concerne aussi. 

Moi aussi j'ai laissé par le passé des personnes, des choses devenir des problèmes et m'engloutir de leur malheur.

Moi aussi par le passé j'ai laissé gagner du terrain, en leur accordant trop d'importance, des choses ou des personnes qui n'auraient pas du dépasser un cadre précis.

Il n'y a qu'aujourd'hui que je suis capable de ne plus les laisser faire.

Il n'y a qu'aujourd'hui que je tiens à ma peau, à la beauté de la vie et que je refuse qu'on ternisse mon bonheur, celui que j'ai construit, celui qui est vrai et sincère mais pas une image en carton pâte faite pour la façade, pour le public.

Je n'accepterai plus que l'on gâche le bonheur de ceux que j'aime, ceux qui font face et décident de continuer ensemble, ceux qui sont prêts, comme moi, à construire, à créer, un petit être, une entreprise, un rêve.

Ce billet est un vrai appel au bonheur, chassez ce poison qui vous pique, brisez vos chaînes, refusez qu'on vous vienne vous chercher sous de faux prétextes pour mieux vous atteindre, refusez les manipulations.

Ce bonheur est le vôtre.

Cajolez le, préparez lui un petit nid, aimez-le, aimez vous.

Et si les empoisonneurs voient ce message, soyez clairvoyants: ce que vous faites n'est que la propagation de votre malheur. Pour être heureux, il faudrait déjà le décider, et arrêter de faire semblant d'être. Ce que vous appelez l'amour n'est qu'illusion, apprenez d'abord à aimer. 

Il est temps de vivre en paix.

Je vous embrasse.


3 commentaires:

La Reine des Pâquerettes a dit…



Ma Belle Penseuse,



Je suis tes coups de coeur, tes doutes et aujourd'hui je te découvre presque violente. J'ai presque envie d'écrire que, une fois encore, tes mots me transpercent tellement ils sont justes...



Tellement ils sont vrais et précieux.



Nous vivons dans le même monde, celui où la lumière est une flamme fragile qu'il faut protéger car l'ombre peut l'avaler en un courant d'air.

Une fois encore nous nous posons les mêmes questions : Pourquoi lorsque l'on pense avoir créer un havre de paix pour s'y blottir et s'y ressourcer avec l'être aimé, il faut que la Vipère s'y glisse? Pourquoi les gens malheureux font ils semblant d'être heureux??? Pourquoi le malheur est plus facile à propager que le bonheur? Pourquoi les gens malheureux prennent plaisir à détruire le bonheur des autres?

Je l'ignore?

J'ignore pourquoi des inconnus entre dans nos vies et nous poignardent.. Pourquoi les personnes qui nous entourent sont si froides et hypocrites alors qu'on ne souhaite que leur bonheur. D'autres encore, plus sournois, en font commerce et vendent du rêve, pensent pouvoir oublier leur tristesse en illuminant la vie d'autres personnes, s'obstinant à vouloir multiplier le Bonheur déjà existant... probablement pour compenser leur manque personnel.

Que la Vie est cruelle, que le monde est faux... Pourtant je ne cesse de penser que le bonheur n'est pas une destination, c'est un chemin que l'on parcours, tantôt en courant, tantôt en flânant, main dans la main avec l'Amour, tantôt seule, tantôt ventre à plat mais tant que le coeur bat, l'espoir vit....

La vie nous apporte un lot de surprises parfois très bonnes avec des rencontres épanouissantes, des gestes, des mots réconfortants et surpuissants, la Vie est faite de petits bonheurs simples. Et parfois les surprises nous assomment, nous blessent au plus profond, nous font perdre tous repères, et toute confiance en nous et en l'Humain, en l'Humanité toute entière.



Pourtant, comme tu l'écris si bien si nous nous occupions chacun de notre propre bonheur, si nous faisions ce qu'il faut dans notre propre coeur pour éviter d'aller voler celui des autres... Peut-être vivrions-nous mieux.

J'admire ta force Miss L, j'admire ta clairvoyance, je me retrouve tellement en toi. A vouloir le bonheur des autres on se perd... et quand on s'en rend compte, on est seule, alors on se reconstruit et on rayonne encore plus... on propage la joie tout en se protégeant des "amies" pas si fidèles, pas si honnêtes qu'on veut le croire.

Le Bonheur est une question de Respect de Soi, l'Amour, le seul le vrai et véritable c'est celui qu'on se porte à soi même, le reste n'est qu'illusion et manipulation.

Je pense n'avoir jamais écrit un aussi long commentaire, mais cet article le mérite, du moins, il m'a inspiré.

Que ces "empoisonneurs" avalent leur propre venin et laissent les personnes sincères et honnêtes préserver leur Vie, aussi fragile soit - elle, elle a un valeur.

...

J'ai cherché une conclusion, et la seule phrase qui me vienne est : " Je t'aime Miss L, pour ta bonté, ta volonté de bien faire et ton Amour des autres. Que ton coeur soit épargné des sentiments les plus tristes et les plus douloureux."

Je t'embrasse...

Y a d'la joie! a dit…

Chère Reine des pâquerettes,
J'attendais ta réaction à ces mots guidés par l'espoir d'un monde meilleur et bien entendu la fatigue face aux attaques que peuvent subir mes meilleurs amis.
Récemment l'une d'entre elle a du faire face à l'un des pires sentiments du monde, la vengeance.
Ce sentiment m'horripile et me rend particulièrement triste surtout quand ils proviennent de personnes qui semblent animées d'intentions louables. Il faut savoir se remettre aussi en question sur le bien fondé de nos actions pour pouvoir ensuite affirmer que le mal vient d'ailleurs et que nous subissons sans raison aucune. La vipère dont tu parles peut se cacher dans le plus doux des agneaux, y compris en nous. Aimer ne suffit pas toujours, il est parfois plus difficile de bien aimer. Je t'embrasse moi aussi et te remercie de me lire.

La Reine des Pâquerettes a dit…

Je replonge dans ton article.Une sorte de thérapie ou de rappel à une sombre réalité.Je suis déçue de voir que tu n'as pas publié mon dernier commentaire.Etait-il trop irrespectueux? trop vindicatif? ou alors trop honnête? Peut être ne me le diras tu jamais.
Laura... douce, sensible et courageuse Laura... Quand nous reverrons nous? pour briser cette violence, calmer ce quiproquo et surtout se parler à cœurs ouverts comme nous l'avons toujours fait.
Prends soin de toi...

Y a des copains!