Keep calm and carry on

Les mois se suivent et apportent leur lot de surprises, de déconvenues ou de petits bonheurs en tous genres.

Rien n'est semblable à la vie que je menais il y a à peine un an.

Les jardins fleurissent et perdent leurs feuilles aux couleurs d'automne, la ville se pare de ses atours festifs, bien sûr, comme l'an dernier.

Pourtant, tout semble différent.

Ma conception du monde et des choses, des événements et de leurs conséquences, mes rapports aux gens, mes réflexions, on dirait que la métamorphose s'accélère, après avoir tant d'années stagné.

Les rapports de force disparaissent, car je décide de me faire respecter.

Les tensions s'amenuisent, car je décide de les dompter.

Se réapproprier sa vie, son corps et son esprit, si longtemps dominés par des peurs et d'autres personnes que soi: tel est le sens de mon quotidien aujourd'hui.

Rien n'est facile dans un changement, rien n'est jamais évident.

On dérange, on perturbe, on sort du cadre, on agace même parfois par cette audace qui explose au visage des peureux.

Aujourd'hui ,plus rien ne m'arrêtera dans ma quête d'une vie qui me ressemble, et qui n'a nul besoin de briller, ni par les titres, ni par les dorures qu'elle semble projeter.

Bas les masques, à bas les faux semblants, adieu vie de celle qui semblait, bonjour vie de celle qui est, n'en déplaise aux gens avides de pouvoir et de domination.

Parfois on se retourne et on regarde dans le rétroviseur le chemin parcouru, mille fois j'ai écrit ces mots sans savoir pourquoi je les écrivais.

Que de chemin aujourd'hui vers la reconstruction!

Alimentation,matériel, mode de vie, vie sociale, travail, santé.

Tout est si différent.

Pourquoi?

Parce qu'aujourd'hui, je suis fière de moi.

Fière de m'être relevée là où mille fois j'ai chuté, fière d'avoir conservé mon logement, malgré les difficultés financières qui forcément nous fragilisent, mais auxquelles nous ne devons donner plus d'importance qu'elles n'ont, 

Fière d'avoir persévéré et d'avoir obtenu le titre qui me manquait, fière d'avoir su tirer mon épingle du jeu.

Et c'est tellement nouveau, tellement....récent.

Et vous voir sur mon chemin m'apporte tant de choses, d'humanité, de gentillesse, de douceur, de détermination.

Les surprises là aussi sont nombreuses, les liens qui se créent échappent parfois à la raison, mais c'est doux, et c'est à vous que je le dois.

Enfin, je peux me voir telle que je suis, enfin je n'entends que ce que je choisis, enfin je suis capitaine de mon navire.

Vous pouvez en faire autant. Vous le faites souvent déjà. Rien n'est impossible tant qu'on ne le croit pas impossible.

Alors merci de continuer à y croire et à espérer!

Vous êtes ma source d'inspiration et mon bonheur ne serait pas complet sans vous.

Je vous embrasse et à trés vite pour de nouveaux billets :)



Commentaires

Anonyme a dit…
J'aime me rappeler cette question souvent posée par un ami : "Pourquoi le pare-brise est-il bien plus grand que le rétroviseur?" ... Ce qui compte vraiment est devant nous. Allons de l'avant, tout en savourant le chemin parcouru (d'où l'utilité du rétro!)
Y a d'la joie! a dit…
Merci pour cette sagesse que j'avais déjà lu quelque part!Allons en effet de l'avant et merci de m'avoir lue 😊

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring