28 juin 2014

Les Confitures.

Le matin, elle se réveille avec le sourire, alanguie d'une bonne nuit de sommeil, peuplée de rêves amusants dont elle ne se souviendra que dans l'après midi.

Elle se fait penser à l'héroïne de ce film "Pas son genre" qui virevolte avec le sourire et ouvre chaque matin ses rideaux arc-en-ciel sur le monde.

Heureuse dés le lever du jour, même si parfois ses jambes sont lourdes d'avoir changé de rythme, de sédentaires elles sont devenues actives, il faut qu'elles s'habituent.

Choisir sa tenue avec soin, c'est son credo, elle devra l'assortir à son accessoire quotidien, alors les couleurs doivent être jolies et gaies pour illuminer les journées des passants.

Après le petit déjeuner, une dernière caresse avant de partir à son petit chat ronronnant, et un dernier sourire à son reflet dans le miroir, elle descend la rue, puis une autre, d'un pas léger, aussi léger que son coeur.

Un arrêt pour prendre son petit expresso, toujours à emporter, un premier sourire lui est offert et elle le prend, en échange un autre, et reprend sa route: dix minutes top chrono!

La clé tourne dans le mécanisme du volet roulant, le volet se lève jusqu'à la moitié de la porte et elle entre dans sa maison de poupées, son manège enchanté.

"Salut les filles!" lance-t-elle aux confitures alignées sagement sur les rayonnages.

Elle rit en le disant, elle sait que si quelqu'un l'entendait faire cela, elle serait prise pour une folle, mais c'est devenu un petit rituel, et en secret elle est certaine que les confitures lui sourient toutes en retour.

Un tour en réserve pour déposer ses affaires, nouer son tablier rouge avec la ceinture liberty, un peu de framboise sur les lèvres, un sourire et c'est parti.

Une à une, les confitures dans les pots de dégustation entrent dans les conteneurs qui vont leur faire faire le voyage jusqu'à la boutique, alignées, parfois facétieuses, elles se cachent et elle les retrouve à l'autre extrémité, mais elle sourit, avec bienveillance à ces petites farceuses coquines et délicieuses.

Les agrumes d'hiver d'abord, les fruits d'hiver ensuite, toutes fraîches et dispo, prêtes à accueillir le client comme il se doit, pour des moments de poésie et de douceur.

Les fruits noirs, rouges et jaunes d'été, puis les fruits de printemps entrent en scène, il faut parfois jouer des coudes pour que ces demoiselles veuillent bien se donner la peine d'être en rang, mais pour un grand ballet de saveurs il n'y a pas de secret: "la discipline jeunes filles!" elle sourit encore, vraiment il va falloir consulter!

Les confits à fromages rejoignent les gelées aromatiques, qui ont passé la nuit à veiller sur la boutique, elles supportent mal le froid, et la gelée de thym ne veut même pas en entendre parler, elle se figerait à peine après avoir posé son pot dans le réfrigérateur

Les exotiques prennent place, les friponnes elles aussi, saluent d'un clin d'oeil les bougies et s'alignent, puis les miels se réveillent, assoupis après une bonne nuit de sommeil au calme, enfin, pâte à tartiner et caramels se placent sur leur étagère.

Elles sont prêtes, bombant le pot, pleines d'énergie, de saveurs, de parfums, de souvenirs, de promesses de plaisir qu'elles sauront tenir.

Leur chef d'orchestre du jour va allumer les lumières, comme au théâtre.

D'abord les ampoules, puis les spots, enfin les led, qui leur donnent une allure de stars sous les feux de la rampe.

Il est l'heure d'ouvrir, elle remonte le rideau métallique, ouvre la porte en grand, pour accueillir les passants qu'elle peut voir, observer, entendre chaque jour.

Qui seront-ils aujourd'hui? Quelles seront leurs envies?

Elle les entend passer devant la boutique, dire le titre à voix haute comme s'ils commençaient un conte de fées, sur le ton de l'émerveillement.

Secrètement elle sait qu'en entrant dans la boutique, leurs papilles en vivront un aussi et peut-être, sans doute, ce conte de fées arrivera jusqu'à réchauffer leurs coeurs.

Il lui est arrivé depuis les quelques semaines où elle est entrée dans ce pays des merveilles, de voir entrer dans la boutique des gens aux traits tirés, fatigués, agacés, qui lui parlaient sèchement, refusaient même de goûter aux potions magiques distillés par la fée créatrice de ces saveurs hors du commun, de peur de perdre leur mauvaise humeur sans doute?

Il lui est arrivé d'entendre des compliments, des gentillesses, des ravissements, de voir des yeux s'écarquiller de bonheur.

Car elle fait goûter les confitures aux personnes qui entrent, qui n'en reviennent pas et repartent trés rarement les mains et le coeur vides.

"Bonjour Mademoiselle"
"Bonjour Messieurs-dame, bienvenue"
" Merci beaucoup"
"En quoi puis-je vous être utile?"
"Nous sommes passés tant de fois devant votre boutique sans jamais y être entrés, c'est une trés bonne idée, c'est la première fois que nous voyons une boutique de confitures"
"Oui, c'est la première en effet, sa créatrice a eu une idée originale, et grâce à elle les gens apprécient le goût du fruit, puis je vous faire goûter quelque chose?"
"Avec plaisir"
Elle prend un pot sur l'étagère, l'ouvre, se saisit de deux petites cuillères de dégustation, les trempe dans le mélange onctueux et le remet au couple.
 "Oh mon Dieu mais elle est délicieuse!"
"Ah oui, ça c'est de la confiture!"
La gariguette a beau entendre ça tous les jours depuis trois ans, elle ne s'en remet toujours pas et rougit plus qu'à son habitude, on croirait qu'elle est fluo.

"cela fait plaisir, voudriez-vous goûter autre chose?"
"avez-vous des confitures aux abricots, j'imagine que oui?"
"Oui, l'abricot est mis en valeur, soit seul, soit bien accompagné, je me permets de vous faire sentir celle-ci"

A peine le pot ouvert, les yeux des deux amoureux s'ouvrent en grand 
"On entendrait presque les cigales dans votre pot! on sent bien la lavande!"
"Mais on les entend, mais plutôt vers midi"
Le couple sourit.
"Je vous en prie- dit-elle en leur proposant une cuillerée chacun.
"Mon Dieu, mais si elles sont toutes comme ça, vous allez nous garder tout l'après-midi Mademoiselle!"
Elle sourit, et pense à l'abricot et à la lavande qui se regardent amoureusement, heureux que leur union plaise autant.
Elle pense aussi à la créatrice de ces douceurs hors du commun. Quelle idée de génie! Quelle meilleure façon de donner du bonheur aux gens, si ce n'est en leur faisant du bien d'abord avec leurs sens?

"Nous allons vous prendre deux pots de celles que vous nous avez fait goûter et nous reviendrons sans aucun doute vous en reprendre!" disent en choeur les amoureux, qui la tirent de sa brève rêverie.

"Avec plaisir, vous êtes les bienvenus".
"Merci Mademoiselle, merci pour votre accueil et à bientôt"
"Merci à vous, bonne journée"

Après qu'ils aient réglé leurs achats, elle leur tend le petit sac en papier kraft avec l'emblème de la boutique et les raccompagne sur le pas de la porte.

Elle remet en place les colonnes, toujours en souriant, félicite les gagnantes, qui relèvent la tête avec fierté, et fait un tour d'horizon.

C'est vrai qu'elle est jolie cette boutique, et qu'on s'y sent bien.

Et le plaisir de faire goûter, d'apporter de la joie aux gens à travers des produits de qualité ajoutent quelque chose de gratifiant.

Oui, vraiment, la créatrice a eu une belle idée, combien de petits-déjeuners sont enchantés chaque matin, combien de repas se terminent avec un dessert original, combien de personnes sont heureuses de recevoir une confiture en cadeau?

Elle réajuste son tablier en souriant à son reflet dans les surfaces dorées prés de la caisse, et déjà un nouveau gourmand entre dans la boutique," la journée commence bien" se dit-elle.

Elle, sa nouvelle vie, son nouveau départ, elle qui mesure sa chance d'avoir trouvé une place, et de l'avoir trouvé là où elle peut être elle-même.

Elle qui termine ses journées fatiguée mais heureuse, qui apprend de nouvelles choses, de nouvelles saveurs, et de nouveaux bonheurs.

Elle que j'ai la chance d'être.

Je travaille à la Chambre aux Confitures.






4 commentaires:

benjamin a dit…

Merci pour ce bel article !
Nos petites créations sont entre de bonnes mains ;)

Y a d'la joie! a dit…

MERCI Benjamin!!!!
Ravie que tu aies pris le temps de le lire et que tu l'aies aimé!
Je vais continuer à chouchouter les petites jusqu'au dernier jour :)

B. Bienaime a dit…

Mes enfants ont bien de la chance d'avoir recrute une telle artiste !

Bravo pour ce bel article plein d'amour et d'enthousiasme

Y a d'la joie! a dit…

oh merci mille fois pour ce message :) vous avez perçu ce que m'inspirent mes journées à la Chambre aux Confitures! Quelle belle aventure grâce à vos enfants :) merci de m'avoir lue!

Y a des copains!