Articles

Affichage des articles du juin, 2014

Cry me a river

Image
La plupart du temps, c'est la tristesse qui fait couler les larmes.
Les moments de douleur et ceux d'abattement, les moments difficiles que l'on doit inexorablement traverser, ceux auxquels nous serons toujours et tous confrontés au cours de la vie.
Mais cette expression de notre corps recouvre d'autres situations.
Pleurer quand nous sommes émus, d'un compliment, d'une marque d'affection, ce que l'on appelle aussi pleurer de joie.
Quand nous sommes heureux parfois nous sentons notre gorge se serrer alors même que nous pensions que cet écoulement oculaire n'était réservé qu'à la douleur.
Il y a à l'inverse des gens qui ne pleurent jamais quand ils ont mal.
Solides comme des rocs, on les pense insensibles....mais c'est souvent l'inverse.
Ils se retiennent, par pudeur sans doute, montrer leurs sentiments leur semble bien trop personnel.
Et puis....il y a cette émotion incompréhensible, celle qui s'attaque à nous devant un film ou u…

Les Confitures.

Le matin, elle se réveille avec le sourire, alanguie d'une bonne nuit de sommeil, peuplée de rêves amusants dont elle ne se souviendra que dans l'après midi.
Elle se fait penser à l'héroïne de ce film "Pas son genre" qui virevolte avec le sourire et ouvre chaque matin ses rideaux arc-en-ciel sur le monde.
Heureuse dés le lever du jour, même si parfois ses jambes sont lourdes d'avoir changé de rythme, de sédentaires elles sont devenues actives, il faut qu'elles s'habituent.
Choisir sa tenue avec soin, c'est son credo, elle devra l'assortir à son accessoire quotidien, alors les couleurs doivent être jolies et gaies pour illuminer les journées des passants.
Après le petit déjeuner, une dernière caresse avant de partir à son petit chat ronronnant, et un dernier sourire à son reflet dans le miroir, elle descend la rue, puis une autre, d'un pas léger, aussi léger que son coeur.
Un arrêt pour prendre son petit expresso, toujours à emporter, un p…

Et ça dure!

Le bonheur serait-il durable?
Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien, aussi épanouie, heureuse, et le truc étonnant avec le bonheur c'est que ça doit sans doute se recharger à l'énergie, solaire ou humaine voire les deux.
Même les jours de pluie je souris.
Des fois même sans savoir pourquoi.
J'en viens à me demander s'il faut vraiment une raison pour être heureux.
Tout m'enthousiasme, tout m'intéresse, j'ai envie de savoir, de comprendre, d'apprendre, d'imaginer, de tester, de transmettre, d'inventer, de créer.
J'ai même commencé à croire que quelqu'un pouvait potentiellement tomber amoureux de moi pour une raison loufoque, tout est absolument possible.
Ce n'est pas un état de grâce destiné à durer 15 jours.
Non, quand je décide un truc je m'y tiens, et là, j'ai décidé d'être heureuse il y a quelques temps, et je tiens toujours mes promesses.
Les sceptiques diront qu'il ne suffit pas de d…

Ami- Amie

Image
Nouveau préjugé à combattre? Non pas si nouveau que ça!
Vieux comme le monde est ce sujet d'anthologie, l'amitié est elle possible entre homme et femme, entre femmes, entre hommes ou y a t-il toujours un vieux sous-entendu qui plane?
N'est il pas possible de bien s'entendre, d'avoir des points communs, de s'accorder, sans qu'il existe une dimension sexuelle à la chose?
Ne peut-on pas juste apprécier la compagnie des gens, sans avoir d'idées forcément liées à des envies, des pulsions, du désir?
Dans mon ancien métier, tout était net: tu parles à un homme, on te voit déjeuner avec lui, ou prendre un café à la machine de l'Ordre = vous couchez ensemble.
Ah si si je vous assure, j'entends des gens protester dans l'assemblée: je vous confirme que ça marche comme ça.
Tu bois un café avec un collègue: il te drague Tu bois un café avec un collègue marié mais tu es célibataire : tu le dragues et tu es une trainée Tu déjeunes avec le même collègue: t…