2 févr. 2014

It's a new life, it's a new day, and I'm feeling good....

Voilà une semaine que j'ai découvert une nouvelle façon de vivre.

Comme à chaque période de changement, j'imagine que c'est ainsi pour tous, on a envie de modifier notre environnement.

Détapisser, faire le vide, jeter, donner, vendre, modifier, changer, décorer, et se sentir bien chez soi.

Je découvre donc une nouvelle vie, et une nouvelle façon d'aborder le jour qui se lève, le jour qui s'étire, la pluie qui tombe et même le soir qui arrive.

Ce changement est imperceptible, enfin, pas tant que ça.

Certains ont déjà remarqué cela, mon visage est détendu, mon corps a changé, sans doute décontracté, je me sens libre.

Vendredi matin, j'ai remis un album dans ma voiture et en écoutant les paroles d'une des chansons, je me suis aperçue qu'il s'agissait de cette mélodie, de ce texte, qui me parlait l'année dernière.

Cet album, je l'ai reçu en cadeau, l'an dernier pour mon anniversaire à Rome, de ma cousine adorée qui m'y avait accompagnée.

Cet album, et cette chanson, qui prend tout son sens pour moi aujourd'hui "Danses seulement sur ta musique", vis ta propre vie, prends tes décisions, existes, assumes tes choix.

Cette décision que j'ai prise il y a maintenant 3 ans, voilà, j'y suis.

Et quand dans quelques jours je fêterais mon anniversaire, je réaliserai combien de chemin j'ai parcouru, quelle femme je suis devenue.

Certains envient ceux qui prennent des décisions, certains même croient pouvoir les juger.

Mais ils le font pour éviter de se poser des questions sur leur propre existence.

Cette nouvelle vie, ne sera pas plus simple, moins compliquée ou plus aisée à vivre.

Mais elle sera plus adaptée à ce que nous sommes et surtout à qui nous voulons être...

Comme j'ai coutume de vous l'écrire ici, la vie est celle qu'on décide qu'elle soit, et la porter comme un fardeau ne peut pas la faire devenir facile.

Ce choix a été difficile à prendre, puis, petit à petit il s'est révélé évident, bénéfique, logique, clair et salutaire.

Rien n'a vraiment changé, mes amis, que j'ai connus grâce à ce métier durant 6 ans, sont toujours à mes côtés, chaque jour, mais lorsque nous nous voyons, nous parlons plus des uns et des autres que du métier.

Mon appartement est toujours au même endroit, mais je l'ai modifié, je l'ai vidé, j'ai fait du tri, du rangement.

J'ai ouvert ma boîte aux lettres, pris les décisions en conséquence de ce que j'y ai trouvé et il n'y avait aucun monstre ni aucun péril imminent.....

J'ai un agenda, et j'y note ce que je fais, pour éviter d'oublier.

Mon téléphone sonne moins, c'est vrai, mais quand il sonne ce sont des gens qui prennent de mes nouvelles qui m'appellent.

Et je débute plusieurs nouvelles aventures, une avec le livre et les dédicaces qui se préparent, une avec ma nouvelle carrière professionnelle qui démarre, et une avec mes projets qui doivent maintenant se concrétiser.

Comme on dit, on démarre sa 2eme vie quand on réalise qu'on n'en a qu'une.

Voilà.

J'ai commencé la deuxième..

Et si j'en parle ici, aussi librement, même si la gorge parfois se noue, même s'il n'est pas évident de terminer quelque chose dans lequel on a investi tant de temps, de fougue, de plaisir et d'amour, c'est juste que :c'est fait.

Alors maintenant allons de l'avant.

Ensemble.

Et faisons en sorte que nos décisions soient celles qui nous rendent heureux et nous permettent de passer du temps avec ceux qui comptent et qui nous aiment tels que nous sommes, ni plus beaux, ni plus riches, ni plus prestigieux, ni plus acceptables.

Non, juste tels que nous sommes.

A trés vite pour de nouveaux billets :)

Et en vrai!

Je vous embrasse




1 commentaire:

La Reine des Pâquerettes ! a dit…

"On commence sa deuxième vie lorsqu'on se rend compte qu'on en a qu'une"... c'est LA phrase forte que je vais retenir... et en même temps... je m'analyse, comme toujours en te lisant Ma Bella Laura... et j'ai déjà entamé ma deuxième vie.
Et je parcours ton article et je ne peux m'empêcher de remarquer que tu n'entames pas ta deuxième vie, puisque l'ado a laissé place à la femme, étudiante, puis avocate, aujourd'hui de nouveau étudiante et enseignante tout en étant auteur... demain professeur et après ??? après sera une autre facette de cette pétillante amoureuse de la Vie qui prendra le pas... mais je sais une chose Bella Laura, tu a été, tu es et resteras la partageuse de Sourire, et ça c'est aussi le travail de tout une Vie...
Bella, serais-tu au fond de toi, comme les Chats... semi-immortelle?

C'est un délice de te lire, tu le sais... et pour ça encore une fois MERCI !

Je t'embrasse fort, et ai hâte de te croiser pour une thé-dicade de livre !!!!

Y a des copains!