Articles

Affichage des articles du 2014

And one day.....Christmas became Merry

Qu'il est loin le temps où je pleurais à chaudes larmes sur mon sort les semaines précédant Noël (Fucking Christmas'Eve)!!
J'ai laissé cette période derrière moi, c'était il y a trois ans, bientôt quatre, que je clamais mon désespoir face à ces fêtes de fin d'année qui laissent toujours les gens malheureux, insatisfaits, où les familles règlent leurs comptes, où les enfants sont parfois (souvent) tristes.....car écartelés entre tous ceux qu'ils aiment et victimes de choix qu'ils ne font pas mais que l'on fait pour eux.
Tout ceci existe. 
Qui peut le nier? Je l'ai tellement ressenti que je ne peux pas le nier aujourd'hui.
Mais j'ai découvert que le monde est aussi tel que nous le regardons, et donc tel que nous le voulons.
Avoir le coeur serré est naturel, mais les émotions négatives ne doivent pas prendre le dessus sur les petits bonheurs, sinon ces moments de vie seraient perdus pour toujours.
Je l'ai compris quand des bonnes nouvelles…

Demande à la vie....

Image
Voilà le conseil le plus judicieux qui m'ait été donné depuis de nombreux mois, voire de nombreuses années.
"Demandes à la vie si tu veux quelque chose, et la vie te le donnera"
De quoi as tu envie? Que voudrais tu faire au plus profond de toi? Quelles sont ces choses simples dont tu as besoin pour vivre et qui te manquent?
Demandes à la vie!
J'ai suivi ce conseil et la vie m'a souri.
La vie, ce n'est ni le hasard, ni la chance, ni l'horoscope ni la superstition ni le génie enfermé dans une bouteille.
Pourtant certains sont sceptiques. 
Moi qui crois aux signes depuis toujours, je peux vous dire que je suis servie.
J'ai demandé à la vie des choses possibles, des choses justes, la vie me les a données, dans un trait de temps imbattable, le jour même.
Tout a débuté par "je veux une bonne place" pour me garer, et je l'ai trouvé "Merci la Vie" et depuis, de cette petite chose anodine, 
La vie en fait c'est nous. En demandant à…

Soapea with me :)

Image
C'est en remontant une toute petite rue (rue des bouchers à Lille juste avant Chez Paulette) en cette fin d'après midi frisquette que j'ai été attirée par cette petite boutique aux couleurs acidulées.
Alléchée par toutes ces petites bulles de savon, je suis entrée par gourmandise, et je n'ai pas pu résister à vous faire partager ces jolies créations, toutes sans paraben, sans test sur les animaux, en provenance principalement de Belgique, d'Angleterre, d'Allemagne et de France.
Des box surprises sont proposées, avec des différents parfums, fruités et gourmands, des boites en édition limitée, et d'autres pour les fêtes :)
Il y en a pour tous les goûts: des bulles de savon, des savons, des crèmes pour le corps et aussi des gels fondants (mmmh!) des bougies, des produits cosmétiques, des huiles essentielles.....
Et bien sûr pour tous les budgets: de 0.50 cents à 25 euros!
Plus aucune raison d'hésiter, c'est mignon, ça sent bon, on a envie de se blotti…

Keep calm and carry on

Image
Les mois se suivent et apportent leur lot de surprises, de déconvenues ou de petits bonheurs en tous genres.
Rien n'est semblable à la vie que je menais il y a à peine un an.
Les jardins fleurissent et perdent leurs feuilles aux couleurs d'automne, la ville se pare de ses atours festifs, bien sûr, comme l'an dernier.
Pourtant, tout semble différent.
Ma conception du monde et des choses, des événements et de leurs conséquences, mes rapports aux gens, mes réflexions, on dirait que la métamorphose s'accélère, après avoir tant d'années stagné.
Les rapports de force disparaissent, car je décide de me faire respecter.
Les tensions s'amenuisent, car je décide de les dompter.
Se réapproprier sa vie, son corps et son esprit, si longtemps dominés par des peurs et d'autres personnes que soi: tel est le sens de mon quotidien aujourd'hui.
Rien n'est facile dans un changement, rien n'est jamais évident.
On dérange, on perturbe, on sort du cadre, on agace mêm…

Incomplete (in progress)

Image
Cet article devait au départ s'intituler "parents, mode d'emploi" , à l'usage des "enfants" qui essaient de comprendre leurs parents, leur fonctionnement, leur manière de nous témoigner leur amour, leurs réflexes, leurs manies, leurs petits défauts, leurs gros défauts aussi parce qu'ils en ont, et puis cette constante perpétuelle à vouloir nous donner des conseils quand on aimerait pouvoir se planter tous seuls.
Je me suis demandé mille fois au moins, pourquoi je ne comprenais pas le fonctionnement de mon père, sa logique se heurtant sans arrêt à la mienne, ses conseils qui, bien que bienveillants, ressemblaient toujours à une forme de mise en garde ou de mode de conduite à suivre, quand mon indépendance toquait à la porte de mon cerveau comme des flics à 6h du mat' avec un bélier pour enfoncer la porte de pseudos malfrats.
Je me suis fait aussi cette réflexion en entendant mes amis parler de leurs parents, et de cette propension infinie qu'…

Eh madame! Euh, Mademoiselle!

Image
Il y a un vraiment un souci avec ça.
Les gens ne savent pas ce qu'ils veulent.
Aujourd'hui encore, à la fac où je donne des cours  depuis quatre ans, j'ai senti qu'il fallait que je justifie ma présence de grande fille dans le bureau de l'administration.
Pourquoi?
On voit bien que vous ne m'avez jamais vue!
Pour qu'on me donne 26 -27 ans, je n'ai qu'une seule solution-arme fatale: le rouge à lèvres.
Le premier jour de mon premier cours en tant que prof, une étudiante m'a dit, dans le couloir: " allez dépêches toi d'entrer et de t'asseoir, la prof va arriver".....je me suis exécutée, et comme ils commençaient à râler du retard du prof je me suis levée et suis allée m'asseoir à mon bureau.
Stupéfaction.
J'avais l'air d'avoir leur âge (physiquement parlant, pas au vu d'une quelconque éventuelle tenue indécente, je n'ai aucun complexe lié à l'âge ce serait franchement un comble!) alors que j'avais 11 à 12 an…

Ici et maintenant

Image
Le personnage principal de ce film est une femme, la trentaine, bien dans ses baskets aujourd'hui.
On la voit de dos, elle cuisine, debout, elle choisit ses aliments, avec précaution, pèse ses pâtes au maïs et retourne ses lardons dans la poêle, la musique ambiante est l'album des London Grammar, l'ambiance est calme, cosy, la cuisine est baignée de lumière.
Ses cheveux bruns sont relevés en chignon et font apparaître quelques mèches plus claires ça et là, elle incline sa tête pour se laisser caresser par un rayon de soleil qui entre la chatouiller alors qu'elle verse la crème soja sur la préparation.
Elle n'est pas seule, un petit chat noir vient se frotter à ses jambes, pour lui témoigner de l'amour sans doute, pour la remercier des courses et de son régal quelques instants plus tôt.
Elle est de dos, mais on sait qu'elle sourit.
On peut le ressentir, le deviner, elle n'est pas seulement de bonne humeur, elle est heureuse, ici et maintenant.
Flash bac…

Le truc qui coince.

Image
Vous voyez de quoi je parle, sans savoir encore où je veux en venir.
Dans la vie, on aime quand c'est fluide, que tout se passe comme prévu, "qu'un plan se déroule sans accroc" comme dans l'agence tous risques.
Pis des fois,y a un accroc dans ta maille, un caillou dans ta basket alors que tu fais un jogging, une mouche dans ta cabine à UV, un bout de sésame coincé entre tes dents.
Pis des fois encore, y a un clou dans ton pneu, un cheveu dans ta soupe, un filet dans ton collant alors que t'arrives au boulot.
Pis des fois, un tout petit truc prend une importance de ouf alors que ce n'est pas si grave mais que ça gâche ton plaisir.
Bon, vous voyez parfaitement de quoi je parle maintenant.
Ma nouvelle vie me remplit de joie, vu que c'est moi qui l'ai choisi comme une grande en toute possession de mes moyens et en sachant qui je suis, d'où je viens et où j'ai envie d'aller.
Jamais je n'avais pensé être là où j'en suis aujourd'…

Back to the 50's

Image
Un dimanche d'août, à Béthune, j'ai fait un grand retour en arrière, dans une époque fascinante, que j'ai toujours aimé sans l'avoir jamais connu (et c'est très étrange comme sentiment)
Des cheveux gominés et des bananes qui rappellent Fonzie dans Happy Days, des voitures chromées et des jolies filles aux formes généreuses et aux larges sourires, du rockabilly, et des jolies couleurs.....
Soyez les bienvenus dans les années 50!
Je suis arrivée des années 2014, smartphone et compagnie, aux années vintage que j'aurai vraiment voulu vivre, 
De "Populaire" à "Grease" il n'y avait qu'un pas à franchir, pour me retrouver derrière l'objectif d'Ophélie, jolie brunette belge, photographe spécialisée dans le relooking rétro, accompagnée de ses fidèles accolytes, Liduina et Bérénice.

En entrant dans la petite pièce, Elvis dans les oreilles, on se faufile derrière le paravent Marilyn, on enfile les robes rétro, on choisit sa tenue, on pas…

Comment survivre par temps de pluie (Dans le Nord et ailleurs)

Image
A la vue du temps qu'il fait dehors, vous avez envie de vous recoucher, et de ne vous réveiller que lorsque que la pluie aura cessé?
Je vous comprends mais votre sommeil a intérêt d'être profond, vous en avez pour un moment.
Alors à moins de retrouver le fusain empoisonné sur lequel se pique Aurore (la Belle au Bois dormant donc) il m'a semblé urgent de vous écrire ces quelques lignes pour survivre en cas de précipitations prolongées.
Hier, premier jour de la semaine, j'ouvre grand mes yeux noisette (couleur chocolat au lait bio 38%) et mes oreilles: une douce mélodie m'arrive, les gouttes de pluie sur le bitume.
Premier réflexe, comme tout le monde je suppose, j'ai ouvert le volet et la fenêtre pour humer l'air.
Oui je fais des trucs comme ça, sans doute parce que dans une vie antérieure, les australopithèques en faisaient autant, j'en sais rien, mais j'aime sentir le temps.
Qu'aurais-je pu faire à la place ami lecteur? Pleurer, m'arracher…

Dear Cristina

Image
Ma chériiiiiie!!!!
Il était grand temps qu'un article te soit consacré sur ce blog.
Merci.
Oh oui, vraiment de tout mon cœur je te remercie ma belle.
Ta bienveillance, ta sympathie, ta bonne humeur, ton professionnalisme,ta patience et tout ce qu'un seul post ne pourrait jamais contenir.
Je suis heureuse de vivre dans un monde où tu existes.
Tu es généreuse et sincère, une chose est sûre toutes les femmes de ce pays rêvent de passer entre tes mains (et celles d'Andrea, mais c'est une autre histoire)
Comment aurions nous appris à nous maquiller,à appliquer la poudre de soleil en forme de 3, que les collants couleur chair étaient interdits et l'eyeliner bleu un délit?
Comment aurais je pu savoir autrement que grâce à tes conseils que j'étais un"ouit poulpeux"?
J'ai appris à m'habiller et à me maquiller grâce à toi, je t'entends dans les magasins quand je m'apprête à franchir (rarement mais quand même)un fashion faux pas.
Cristina tu es …

Les gens qui passent

Image
De mon écrin fruité, j'ai une vue trés claire sur la rue Esquermoise.
Cette rue passante où toute la ville s'agite, où les touristes allongent le pas, sur le chemin de la Pâtisserie Meert.....cette rue que l'on remonte au pas de course pendant la pause déjeuner, pour rejoindre la Grand Place....
Les gens qui passent me fascinent.
Pendant que je range les pots, que je prépare les boîtes, que j’époussette les étagères, la porte ouverte, je les entends, je les écoute, ils me surprennent, ils me font sourire quand ils s'extasient devant la boutique, quand ils commentent la vitrine, quand ils donnent leur avis , en oubliant que la porte est ouverte....
Je les vois, sourire, pleurer, s'embrasser, se rejoindre, se disputer, parler au téléphone, se bousculer quand ils ont le nez dans leur smartphone et les pensées ailleurs.
Je les entends, à haute voix raconter leur vie, découvrir un endroit qu'ils n'avaient jamais vu auparavant, se dire que c'est nouveau.
Je …

Poètes Disparus.(et réapparus)

Image
Vous allez trouver ça étrange, voire même incroyable, mais j'ai vu pour la première fois cet après-midi, le Cercle des Poètes disparus (en anglais, sous titré en anglais, ça fait du bien)
Non pas parce que Robin Williams a quitté ce monde pour des cieux plus cléments (car quoi qu'on en dise, la richesse, le talent, la fortune, l'argent ne font résolument pas le bonheur) mais parce que l'occasion m'était proposée par un ami cher et que nous avions du thé à en revendre en cet après midi pluvieux.
Et parce que la curiosité me titillait depuis de nombreux mois, voire de nombreuses années.
Il y a 1 an, juste avant les vacances de Pâques, je suis entrée dans la classe dans laquelle j'étais supposée faire cours, à des étudiants de 4ème année de droit.
Dévastée, déstabilisée par le départ précipité de mon amie Jeanne, j'ai tenu néanmoins à retourner en cours, les étudiants, la naïveté, la candeur, cette fac où nous nous sommes connues, cette salle où nous avons po…

Take This Waltz

Image
Assise à la table d'un restaurant japonais, attendant que mon ami revienne de s'être lavé les mains, je regardais autour de moi quand un détail (pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup) me saute aux yeux.
A une table sur ma gauche, un couple était attablé.
Ils ne se parlaient pas.
Le silence total, pas le silence poétique des gens amoureux qui n'ont pas besoin de se parler pour se comprendre, qui se devinent en se regardant, qui n'ont besoin de mots que pour se dire des choses douces et vraies.
Non, je parle bien de ce silence qui à titre personnel me crispe, m'indispose, me met tant mal à l'aise que je dois partir quand mes mots tombent dans le vide intersidéral.
Il lui tenait la main, et mangeait de l'autre.
Elle, regardait dans le vague, son corps était là, mais son âme, ses pensées, elles, étaient loin....far far away....
Quand mon ami est revenu, je lui ai fait remarquer que cela doit être difficile de ne pas se parler du tout, de n'avoir pl…