21 déc. 2013

Surprise!

Je sentais qu'un truc se tramait, des choses qui allument l'instinct du détéctive qui sommeille au fond de moi....

Mais je dois bien avouer qu'ils ont fait fort!

Hier soir, dans une cave voûtée du Centre ville de Lille, alors que je pensais aller récupérer des places pour le spectacle du soir même, avec ma meilleure amie, on m'attendait....

Une soirée surprise! 

Dans quelques jours je quitte la profession que j'exerce depuis aujourd'hui six années.

Aujourd'hui oui; aujourd'hui 21 décembre, cela fait 6 ans que j'ai prêté serment, je m'en souviens comme si c'était hier, il neigeait, et à Douai, dans la petite mais non moins extraordinaire salle du Parlement, nous étions tous beaux comme des sous neufs, avec nos belles tenues d’apparat, robe qui aura été mon armure, et le sera encore une fois d'ici la fin, prêts à embrasser notre destin....

Dans cette salle, il y a six ans, certains de ceux qui étaient là hier soir, et d'autres qui n'avaient pu être là.
Et ma Jeanne.

Hier soir, il flottait dans l'air un renouveau.

Une idée de déjà vu m'envahissait depuis quelques semaines quand j'ai rédigé ma lettre d'omission du Barreau, une idée qui remonte à un autre 21 décembre, quelques jours avant mon départ de ma collaboration.

En vidant mes armoires, en préparant la suite, je me rappelais de ça aussi. Ce mois de décembre si particulier juste avant Noël où je m'apprêtais à prendre mon envol.

J'avais longtemps retourné le problème dans tous les sens, que dois-je faire, m'installer ou quitter la profession? Nous étions un an pile après ma prestation de serment.

Mais j'ai choisi l'action. Alors quand j'emballais mes affaires en 2008, une chose était commune à 2007.

La même qui est commune à celle que je ressens aujourd'hui. 

L'espoir.

J'irai toujours de l'avant, c'est mon caractère impétueux qui le veut.

Mais aujourd'hui, contrairement à hier ou avant hier, je ne suis plus seule.

Je me demandais souvent , quand j'ai pris la décision de changer de vie, ce que m'avait apporté ce métier en fin de comptes.

J'ai la réponse depuis quelques semaines. 

Au Palais, quand les Magistrats et les Greffiers, les Confrères que je croise, avec qui j'ai croisé le fer, discuté, parfois même jusqu'à l'affrontement, me disent qu'ils vont me regretter.

Au pot du Bâtonnier, quand Madame le Bâtonnier m'a rendu hommage devant tout le Conseil de l'Ordre et les Anciens Bâtonniers, en m'encourageant, et en me disant que je serais toujours la bienvenue.

Hier soir....quand dans cette cave voûtée du centre ville de Lille, une bonne trentaine de copains étaient réunis pour m'applaudir alors que je ne voyais pas trop ce que j'avais fait de si bien pour mériter tant d'égards, à part être moi.

Alors voilà, cette profession qui m'aura fait souffrir, qui m'aura fait pleurer, qui m'aura fait comprendre que je ne trouverais pas mon bonheur, en tous cas qu'il était trop tôt pour ça pour moi, a fini par m'accepter par le biais des amis que j'y ai rencontré.

Des amis avec qui j'ai partagé de nombreux moments, de joies, de doutes, d'émotions, d'adrénaline, et que je sais, j'emmène avec moi.

Oui, cette amitié là, ne restera pas bien jolie dans un carton pour prendre la poussière avec mes diplômes et mes photos souvenirs.

Elle fait partie de moi, .je serais sans doute triste et nostalgique à l'idée de ne plus les voir chaque jour, mais je serai heureuse et dés lors, ils le seront avec moi.

Hier, j'ai reçu des cadeaux, des cadeaux somptueux, des petits mots d'amour qui m'ont fait pleurer, des attentions à ma vie d'après, le soutien de chacun d'eux, ils ont compris.

Alors il n'y a aucun doute.

Ce sont mes amis.

La soirée d'hier m'aura en tous cas donné encore plus de confiance, encore plus de crédit, encore plus de tout ce qui me manquait d'assurance pour aller sereinement vers mon avenir.

Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde.

Je suis reconnaissante,je ne regrette rien.

Cette expérience professionnelle est comme la vie, riche, facétieuse, imprévisible, parfois crue et douloureuse, mais.....c'est juste ma robe que je range dans l'armoire d'ici quelques semaines, aprés mon dernier "combat" dans l'arène judiciaire.

Cette date est à jamais une date gravée, le 21 décembre.....2007, 2008, 2013. 

Rappelez vous mes amis, tout ce que vous faites, soyez en fiers.

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que Dieu qui voyage incognito.....Albert Einstein.

On a encore des choses à vivre et à écrire ensemble n'est ce pas?

Tenez vous prêts alors, parce que, en ce qui me concerne, je suis archi méga prête!

Je vous embrasse :)))

Best is coming soon.


Aucun commentaire:

Y a des copains!