Insatiable.

Je suis différente.

Ce n'est ni ma couleur de cheveux, ni mes origines qui me rendent différente.

Ce n'est pas ma particularité, ni mon prénom, ni les choses que je fais qui me distinguent des autres.

C'est une chose que je n'ai en commun qu'avec peu de gens.

Mon insatiabilité.

Mon appétit de la vie.

La vie, l'amour, les plaisirs, la nourriture, les amis, la joie, le monde, les voyages, le bonheur, les expériences, les gens.

Je n'ai qu'une obsession, connaître, goûter, savoir, apprendre, enseigner, transmettre, comprendre, donner, recevoir, à l'infini, multiplié.

J'ai des limites, d'abord car je ne suis pas anarchiste, contrairement à ce que de nombreuses personnes croient,et surtout parce qu'il ne faut pas confondre insatiable et glouton.

Mais ces limites ne me sont imposées que pour des raisons morales, d'éducation, le strict minimum, la décence.

Au-delà de cela, pourquoi brider l'imagination, brider les envies, ne pas écouter la voix au fond de nous qui nous emmène là où nous sommes nous-mêmes, enfin?

Pensons un instant à ce que nous voudrions faire mais que nous ne faisons pas, à ce que nous voudrions réaliser, et que nous n'osons pas.

La gourmandise de la vie n'est pas un défaut!

Certaines tentations, promettent de nous enivrer de bonheur et de plaisir, et il convient parfois de savoir s'écouter....

Je ne m'empiffre pas, je me délecte.

Je ne me goinfre pas, je goûte à tout et en tire un plaisir certain et infini.

Je n'abuse pas des plaisirs, je jubile des expériences que je fais, tant qu'elles sont clairement exprimées et qu'elles ne procurent que du bien.

On peut avoir mille idées à l'esprit en lisant ce billet, et on aura raison.

Les plaisirs des sens, respirer le parfum sur une peau, ou le nectar d'une fleur, l'odeur alléchante d'un gâteau qui cuit dans un four, ou regarder par la vitrine d'une pâtisserie, les merveilleux s'étaler devant nos yeux émerveillés, se régaler d'un café voluptueux, d'une glace à l'italienne aux parfums différents, céder à un baiser langoureux ou à la douceur d'un simple regard échangé....sont-ce là des choses auxquelles nous devrions toujours résister?

L'épicurien écoute ses sens, écoute le bonheur s'ouvrir à lui.

Et cette façon d'être rend différent.

Différent aux yeux des autres.

Ce que l'extérieur perçoit comme une forme d'insouciance, n'est ni plus ni moins que la joie d'être en vie, et dés lors, de profiter de chaque minute, à juste titre comme s'il s'agissait d'un cadeau.

C'est aussi bien sûr et avant tout, une forme de générosité, de don de soi, que de vouloir participer, d'être réceptif à ce que le hasard nous offre.

Des gens ont essayé de modifier ma vision des choses, ont voulu me modeler à leur façon, pour que je ressemble davantage à ce qu'ils auraient voulu que je sois.

Peine perdue. Le naturel revient toujours, et le naturel en l'occurrence est original.

Vous êtes vous aussi, uniques, originaux, inclassables, irréductibles.

Vous l'êtes même si vous ne le savez pas.

Aimer être ce que l'on est, c'est dur, j'ai mis du temps à apprécier ma différence et à l'assumer aux yeux du monde, car après tout, nous avons beau nous en cacher, la vérité est que nous n'existons rarement hors du regard d'autrui.

Mais finalement, apprécier qui l'on est nous permet de voir les choses avec clarté, ne pas s'effacer en permanence et oser donner son opinion, ne pas rejeter notre fantaisie mais au contraire en faire un atout, créer, vibrer, donner, écouter, apprécier.

Il n'y a qu'une seule façon de faire entendre sa voix, de faire de notre différence une force.

L'apprivoiser, apprendre à se connaître, aller au fond des choses, et se demander, chaque soir, ce qui nous rend fier de nous, ce que nous avons accompli, ce que nous avons réussi, ce que nous avons éprouvé de positif.

Combien de joies s'offrent à nous chaque jour?

Vous êtes des conquérants.

Devenez insatiables.



Commentaires

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring