Articles

Affichage des articles du novembre, 2013

Paradoxes

Image
Les gens veulent être heureux.
Moi aussi, vous qui me lisez, aussi, bien sûr. C'est quand même plus rare de rencontrer des gens qui veulent être malheureux. C'est tellement plus courant le malheur....
Alors voilà, les gens veulent être heureux, ils le crient sur les toits, le revendiquent, s'époumonent en disant partout haut et fort qu'ils ne cherchent qu'une chose, être heureux, tout ça tout ça.
Mais manque de bol, un jour, ils sont aux portes du bonheur, et ça mes ptis amis, ça n'était pas prévu.
Eh non! Réclamer à cors et à cris le bonheur et se retrouver face à ce qui s'en approche d'assez prés....ça n'est pas prévu du tout, c'est tellement mieux de se plaindre et de se lamenter sur son sort.
C'est rassurant surtout au-delà de "mieux", et oui, tout le temps qu'on ne l'a pas trouvé, on peut continuer à dire qu'on le cherche tout en continuant à vivre notre train-train.
Donc un jour, ils se retrouvent dans une situat…

Valeur ajoutée

Image
"y en a des qui se donnent donnent des bijoux dans le cou, c'est beau mais quand même ce ne sont que des cailloux, moi je m'en moque, j'envoie valser, les trucs en toc, les cages dorées, car quand tu m'serres très fort, c'est là mon trésor, c'est toi, toi qui vaux de l'or." Zazie. J'envoie valser. Quelque soit la forme que cela prend, être aimé, et sentir que l'on compte pour quelqu'un c'est magique. Passer des moments d'exception, parce que chaque moment passé à être aimé est exceptionnel, non par sa rareté, au contraire, mais par sa qualité extrême, ça embellit la vie, ça embellit le monde. Mais parfois ça ne suffit pas. Oui, l'humain est perfectible et il cherche toujours à rendre les choses parfaites de son point de vue, dès lors il ne se satisfait pas, en tous cas très rarement, de ce qu'il a déjà. Il est difficile de lutter contre ça, difficile de ne pas vouloir -attendre- plus de ceux qui nous font sentir si bien…

The Company

Les effluves de vin et de bière pur malt nous parviennent dés l'entrée, mélange de chocolat, de pizzas, de chips en tout genre, dés que l'on pousse la porte.
Là où je vous emmène dans ce post, c'est une des répèt', un de ces moments d'exception qui pourtant nous occupent parfois des semaines entières, répeter, écrire, s'engueuler, s'énerver pour des détails, mal communiquer, boire un coup, se remettre au travail.
On est 41...que de couleurs, que de personnalités, que de chances de faire un spectacle hors du commun.
Oui, ce spectacle que l'on prépare sera différent. 
Il y a toujours les anciens, qui ont besoin de montrer qu'ils connaissent, qui ont apporté déjà énormément d'investissement dans les précédentes éditions, qui ne veulent pas qu'on les oublie, qui sont attachants, parfois chiants, mais toujours présents.
Il y a les nouveaux, dont je fais partie, les nouveaux qui débordent d'énergie, d'idées, qui doivent apprendre à vivre …