Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Qui n'a jamais rêvé de changer de vie?

De se lever un matin et de décider qu'il faut cueillir l'opportunité comme elle vient, qu'il faut changer d'air pour savoir ce qui se passe hors de chez nous, que peut être il conviendrait de s'éloigner pour prendre du recul et évoluer?

De changer de région, pour voir, de tenter sa chance ailleurs, que la misère serait moins pénible au soleil?

Je fais ce rêve trés souvent, devrai je dire en permanence car ma volonté de vivre, de voyager et de profiter de la vie est sans limite.

Je rêve souvent que le monde, si vaste, si grand, s'ouvre à moi et qu'il m'est offert d'explorer ses moindres recoins.

Je me dis aussi, que rien n'est figé, personne ne nous impose de rester là où nous sommes et que si l'on se sent mal quelque part, rien nous oblige à y rester.

C'est ce qu'ont fait mon frère et ma belle soeur.

Changer de région, quitter un travail qu'ils avaient tous deux en CDI, quitter leur appartement avec vue sur la zone commerciale d'Aulnoye pour un chalet de Haute Savoie.

Ils ont décidé de vivre différemment, ils ont tenté leur chance, ils ont gagné,un appart meublé, chacun d'eux a déjà un travail, alors qu'ils sont partis il y a 15 jours.

En fait, il suffisait d'essayer.

Et tant qu'on n'a pas tenté sa chance, on ne peut pas savoir si l'on va perdre ou gagner, tout ce que l'on risque, c'est de n'avoir jamais osé.

Et c'est ça le pire, ce n'est pas de se tromper, ce n'est pas de devoir revoir ses plans, ce n'est pas de faillir, c'est de ne pas oser, de céder à des peurs infondées, de craindre l'échec et de rester immobile.

Je suis très fière de ce qu'ils ont fait, cette décision de quitter ce qu'ils avaient ici, pour voir si l'herbe était plus verte ailleurs et pour respirer un autre air, voir autre chose, et ouvrir ses yeux sur d'autres horizons, à leurs âges, me donne de l'espoir.

L'espoir de réussir quand on ose, l'espoir de ne jamais abandonner ses rêves, l'espoir d'aller de l'avant, de ne jamais renoncer, et que tout est possible quand on est en bonne santé et qu'on en veut.

Leur dédier un post sur mon blog, c'est bien le moins que je puisse faire, et à tous ceux qui comme eux ont tenté une autre vie que celle dans laquelle il est si confortable de s'enliser, puisque tout est déjà acquis pourquoi risquer de tout perdre en reconstruisant ailleurs?

C'est en effet un risque, comme il est risqué de sortir de chez soi, de prendre sa voiture, de monter dans un train ou dans un avion pour traverser les villes, les continents, les océans et le monde.

Mais la vie, unique, se nourrit d'expériences.

S'ouvrir au monde permet de trouver sa place et de réaliser qui l'on est et quelle valeur a notre vie.

Le deuxième enseignement que cette nouvelle vie m'inspire est que rien n'est acquis dans la vie, ils ont dix ans de moins que moi, l'âge des étudiants auxquels j'enseigne, et sont libres comme l'air, indifférents aux codes moraux que nous nous imposons, pour un motif que j'ignore encore aujourd'hui.

On a toujours besoin d'un plus petit que soi, et je ne paraphraserai pas LA FONTAINE en le soutenant, leur  courage et leur motivation, comme celui de tant d'autres qui ont fait ce pari également, est une source de joie et d'inspiration pour moi.

Si ça ne marchait pas, ils bougeront, dans tous les cas je ne m'inquiète pas pour eux, ils ont la méthode pour être heureux.

Et font un pied de nez à l'immobilisme, aux conservateurs et aux sceptiques, ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.



Commentaires

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring