19 janv. 2013

Une étoile et un réverbère.

Vous me connaissez pour la plupart assez bien et vous savez quelles sont mes références musicales.

Il en est une assez récurrente, qui fatalement m'accompagne depuis plusieurs dizaines d'années, cette chanson de Francis (Cabrel bien évidemment) "encore et encore" dans laquelle il parle d'une femme qui espère le retour de l'homme qu'elle aime après qu'il l'ait quittée.

"Tu comptes les chances qu'il te reste Un peu de son parfum sur ta veste Tu avais dû confondre les lumières...D'une étoile et d'un réverbère"

Combien sont déçus, charmés par une personne puis, quand le charme se dissout, de réaliser qu'ils se sont....trompés.

Nombreux je pense.

J'en fais moi aussi partie, pour plusieurs raisons.

La première est attachée à mon enthousiasme légendaire, je pense toujours qu'il y a du bon en chacun de nous, qu'il n'y a pas de raison, enfin, qu'il est possible que cette fois le sort ait eu la main heureuse.

La deuxième, est sans aucun doute la plus importante.

J'ai soif d'amour, ah ça, on ne peut le nier, j'ai envie d'aimer, mais en disant "et d'être aimée", je me suis longtemps mentie à moi même.

Aimer m'a longtemps suffit.

Etre aimée, me paraissait plutôt accessoire, comme si ce qui comptait c'était ce que j'avais à donner et j'avais du stock.... il faut bien le dire.

J'aimais, j'aime, à 100%, comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma, enfin vous avez compris.

Sauf qu'en aimant à l'inconditionnel, on se brûle.

Et je vous jure qu'on a mal. Mais qu'à cela ne tienne, c'est ça ou rien, c'est aimer ou mourir, aimer ou être rejeté, par ceux qui acceptent - merci mon Dieu- de nous accorder un peu d'attention....

Voilà, on en arrive donc logiquement à la troisième raison. 

L'humilité n'est pas obligatoire à l'excès.Il existe un juste milieu entre Haute estime de Soi et conscience!

J'entends par là que nous devons être conscient de qui nous sommes, c'est à dire, des humains et rien que parce que nous avons vu le jour, notre vie a de l'importance!

Nous ne devons ni nous brader, ni nous dévaloriser, ni penser que nous ne valons "pas mieux", "pas plus", et que ce dont nous nous contentons, "c'est mieux que rien".

Oui, se contenter de ce qu'on a c'est gentil, mais nous valons plus que des larmichettes d'attention de gens trop occupés pour venir voir qui nous sommes pour de vrai, et tout ce que nous avons à offrir.

Voilà.

A trop aimer j'ai oublié d'être aimable. "apte à être aimée" 

Et nous sommes -trop- nombreux dans ce cas.

Si on dressait la liste de nos qualités et nos défauts, nous verrions à quel point nous avons du potentiel, et que nous sommes bien mieux que nous le pensons depuis des années, coincés dans un système qui fait de nous les jouets des autres, sans comprendre finalement que nous avons droit à un vrai bonheur authentique et que ce bonheur existe (si si je vous assure)

Finalement, à force de ne pas oser être ce que nous sommes et d'assumer enfin la belle personne que nous sommes, nous passons à côté de notre vie.

Sinon, on peut aussi attendre notre éloge funèbre pour entendre d'autres dire des choses qu'ils pensaient de nous, mais désolée d'être si terre à terre, il sera trop tard.

Exister pour être aimé, serait ce là une clé pour réussir et trouver enfin l'amour?

Etre célibataire pour avoir la paix, c'est franchement d'une hypocrisie sans nom.

On n'a pas la paix, on trouve des prétextes pour justifier notre solitude, et en pleurant dans le salon à 3h du matin on comprend qu'on se ment, mais où trouver le courage de casser les habitudes?

Il faudra bien le trouver, sous peine de donner l'impression aux gens qui nous rencontrent, qu'ils ont confondu les lumières, d'une étoile et d'un réverbère.

A nous de briller.



1 commentaire:

La Reine des Pâquerettes a dit…

"Un sourire de Toi et ma journée s'illumine"... Combien de fois avons nous entendu cette phrase??? pourtant derrière la Lumière d'un sourire c'est parfois des nuits de Larmes et de Cogitation qui nous poussent au ptit matin devant le miroir de la Salle de Bain à se dire : Distribuons du sourire pour oublier toute la tristesse et la solitude qu'il y a à l'intérieur...
En te lisant Miss L, je souris et mes bras fourmillent de l'envie de te serrer fort... il y a quelques temps je pensais exactement la même chose et ressentais ce vide qu'on tente de combler de n'importe quelle façon pour combler ce trou, ce gouffre qui nous transperce...
Nous ne sommes pas des amies très proches mais qu'est ce qu'on se ressemble !!
Ma porte est et reste ouverte si tu as envie de diviser tes peines ou de multiplier tes ptites joies...

Plein de Bisous-Love Miss L!!

Y a des copains!