Articles

Affichage des articles du janvier, 2013

Nancy Sinatra - These Boots Are Made for Walkin'

Image

F***ing perfect

Image
Nous avons trés tôt pour la plupart, appris à faire de notre mieux, à nous dépasser, à nous améliorer, des "peut mieux faire" des bulletins aux encouragements de nos "N +1" nous sommes sans cesse obligés, que nous le voulions ou non, de nous remettre en question.
Et dés lors une obsession, chez certains d'entre nous, toucher du doigt la perfection, s'en approcher si prés que rien dans nos comportements ne serait critiqué.
D'abord le comportement en société, quand on est petit, et qu'on expérimente la politesse, être poli, être sage, dire merci, dire bonjour, sourire, être propre, tenir sur sa chaise, ne pas se salir, et surtout, ne pas se servir sans avoir l'autorisation de le faire.
Acquiescer aux réprimandes, même les plus injustes, ne pas se rebeller, ne pas hausser le ton, ne pas répondre, ne pas être insolent, réprimer ses sentiments, ne pas parler trop fort, ne pas rire trop fort, ne pas pleurer en public, bref, accepter d'être format…

Who's that girl?

Image
Qui sommes nous?
Vous êtes vous déjà posé cette question?
Quelle image renvoyez vous?Qui croyez vous être?A quel rôle jouez vous dans la rue, au travail, avec vos amis, avec les autres, avec vos amoureux, conquérants, soupirants, prétendants?
Au gentil?au méchant?Au mystérieux?Au comique? Au sérieux?
Comme quand on est enfant et que nos premiers jeux de rôles se dessinent innocemment, ce jeu se poursuit jusqu'à l'âge adulte et ne s'achève jamais....
Je pense aussi qu'on ne se pose cette question que lorsque l'on s'aperçoit que quelque chose cloche, d'une tache sur le miroir.
Ce n'est pas facile de se voir, et du même coup de savoir qui l'on est vraiment, si l'on est celui ou celle qu'on pense être, ou si on est vrai, sans se conformer au regard d'autrui.
C'est difficile parce qu'on croit être souvent.
En seconde, notre professeur de français nous a fait faire un exercice "Moi, qui suis je", il nous demandait de nous pr…

Une étoile et un réverbère.

Image
Vous me connaissez pour la plupart assez bien et vous savez quelles sont mes références musicales.
Il en est une assez récurrente, qui fatalement m'accompagne depuis plusieurs dizaines d'années, cette chanson de Francis (Cabrel bien évidemment) "encore et encore" dans laquelle il parle d'une femme qui espère le retour de l'homme qu'elle aime après qu'il l'ait quittée.
"Tu comptes les chances qu'il te reste Un peu de son parfum sur ta veste Tu avais dû confondre les lumières...D'une étoile et d'un réverbère"
Combien sont déçus, charmés par une personne puis, quand le charme se dissout, de réaliser qu'ils se sont....trompés.
Nombreux je pense.
J'en fais moi aussi partie, pour plusieurs raisons.
La première est attachée à mon enthousiasme légendaire, je pense toujours qu'il y a du bon en chacun de nous, qu'il n'y a pas de raison, enfin, qu'il est possible que cette fois le sort ait eu la main heureuse.
La…

Jean Jacques GOLDMAN Tu es de ma famille

Image
A tous mes amis, quelque soit leur façon de s'aimer, de m'aimer, et de vivre.

Vous n'êtes pas seuls.

Love

Sagrada Familia

Je n'ai pas perdu la raison et ne m'attaque pas à l'étude de la Basilique en construction à Barcelone de Gaudi, rassurez vous.
C'est que je trouve ça extraordinaire une Basilique dont la construction a commencé en 1880 soit aujourd'hui encore en cours.
Je ne pense pas d'ailleurs que ce soit un hasard, qu'on n'ait pas encore réussi à finir une oeuvre appelée "la famille sacrée", dans un temps controversé comme le nôtre, où des gens qui prônent l'amour de l'autre en permanence, se permettent de condamner d'autres gens parce qu'ils s'aiment, à leur manière.
Non, décidément, la famille en ce moment, ça ne me plaît pas tant que ça.
Car bon sang, si on devait rester sur un modèle vieux de plus de 2000 ans, alors que depuis 2000 ans, d'autres modèles existent, qu'on le sait, mais qu'on fait comme s'ils n'existaient pas, il est temps de se transformer en banc d'autruches la tête dans le sable.
De quoi parle…

Happy You Year!

Image
Bonjour les joyeux!
Retour (vers le futur) dans vos yeux et sous vos claviers pour ce 8ème jour de l'année, joyeuse et pimpante, le temps de se remettre des émotions que la nouvelle apporte toujours un peu.
Comment allez vous? Vous? pour de vrai je veux dire? Comment vous sentez vous?
C'est bien la seule question qu'il convient de se poser avant de prendre une quelconque résolution!
J'en avais un peu parlé avant de partir, mais aujourd'hui bien des choses ont changé, comme quoi il suffit de peu de temps pour qu'une situation se renverse.
Alors voilà ce que je nous souhaite à tous en cette première semaine de reprise.
Je nous souhaite de faire tomber les barrières qui nous empêchent d'avancer, je nous souhaite de couper le fil imaginaire qui nous lie sans doute depuis trop longtemps à d'autres individus, et qui nous oblige à freiner notre envol par excès de précaution.
Je nous souhaite de laisser parler, chacun et chacune d'entre nous, notre créativ…