5 oct. 2012

Impair

Cette spécificité de notre algèbre.

Les chiffres impairs.

Vous trouvez que le sujet est anodin ou inintéressant? Détrompez vous, ce sujet passionne des millions de personnes, enfin quand je dis passionne, c'est surtout qu'il obsède pas mal de monde.

Une personne sur deux quasiment en France est victime de ça.

Etre le chiffre impair, la personne en bout de table, la personne en plus, la chaise dépareillée, le tabouret, l'assiette issue d'un autre service, parce qu'en général, à des dîners, on est souvent 4, 6 ou 8 mais non, des fois, grâce à vous, on est 7.

Voilà, ça se résume à des petits détails le célibat, mais finalement, nous sommes bien les seuls à faire attention à ce genre de détails...

Pourtant voilà, le célibat c'est un petit détail par ci, un peu détail par là, et même si on le vit le mieux du monde et qu'on prend sur soi, "en attendant" le prince ou la princesse charmante, on a toujours droit à ce type de "différence" et je ne parle pas de discrimination.

Les petites remarques, les petites critiques, les petits détails.

Tout est petit car finalement que nous disent les gens en couple?

Que c'est insignifiant, que rien de tout ça ne compte, mis à part le fait d'être en bonne santé, heureux, entouré....

Mais quand on rentre le soir chez nous, que font ces bons conseilleurs?

Ils ferment leur porte, leur téléphone est en silencieux, ils vaquent à leur vie de famille et ils repenseront à nous en voyant notre statut facebook plus ou moins enjoué sur la Toile, en prenant leur café derrière leur bureau en open space.

Non, les gens mariés ne sont pas frappés d'amnésie.

Ils sont juste flippés.

Pour la plupart, ils nous envient, car ils pensent - à tort ou à raison- que nous sommes insouciants puisque nous n'avons que nous et parfois notre animal de compagnie à gérer au quotidien.

Nous ne savons rien de tout ce qu'ils doivent faire et vivre, nous sommes toujours dans l'enfance, nous sommes tranquilles.

Mais bien sûr.

Tout le monde sait que vivre seul est un temps si heureux qu'on ne désire qu'une chose se caser!

Les gens en couple heureux-et-fiers-de-l'être (et ils ne le sont pas tous heureusement pour nous) ont peur.

Ils tremblent de se remémorer le temps où eux aussi, le vague à l'âme, s'accoudaient sur le bord du plan de travail de leur kitchenette en mangeant un yaourt au goût bulgare, les yeux embués de larmes à la vue d'un faire part de mariage qui n'annonçait à l'évidence par LEUR union, mais celle du plus moche de la classe de 4ème ou cette vipère de Sylvie machin qui avait déjà tous les mecs à ses pieds en troisième année de maternelle.

Ils craignent plus que tout qu'en y repensant, ils rebasculent, soudain, dans ce no man's land de la vie, cet état de léthargie du coeur, ce moment où on se sent seul au monde en donnant le change mais en ne croyant plus en rien, parce qu'on est seul, et que finalement un jour ils ont eu droit à leur moment de gloire en pièce montée.

Et qu'y a pire qu'être dans une vie maritale tiède voire réchauffée au micro ondes, y a le célibat.

Ah mais voilà qu'ils vous invitent à dîner "viens dîner un soir, ça te changera les idées".

"C'est surtout à vous que ça changera les idées", penserez vous, et comme vous aurez raison!

Bien entendu, ça coûte moins cher que d'aller au cinéma ou au théâtre, on invite un copain (ou une copine c'est encore meilleur de parler d'horloge biologique en caressant son propre ventre arrondi) et on l'écoute geindre sur sa pauvre situation de merde, comme si être célibataire c'était une maladie, une tare, une fatalité, un fléau, une épidémie.

En fait, ça remet des sujets de discussion dans le couple des gens mariés et fiers de l'être.

Ils pourront débriefer le lendemain ou dés que vous aurez refermé la porte.

Ils pourront s'auto convaincre de leur vie heureuse.....enfin de leur vie "on a de la chance de s'être trouvé avec Jean Mi"

Et puis Monsieur aura eu un petit peu d'émotions en voyant cette vieille fille dans son salon, alors il honorera Madame, ou vice versa.

Bref, inviter un pote célibataire à dîner, ça ne change pas les idées de qui on croit, mais ça n'arrange pas le chiffre impair.

Il y a pire.

Inviter un autre célibataire (ou qui se présente comme tel enfin bon vous m'avez compris) pour que les deux rebuts de la société parlent entre eux, et s'ils se trouvent des affinités, on nous décernera une médaille.

Ou bien s'ils se détestent, au moins on aura de quoi parler pendant une semaine au bas mot.

Et cette solution arrange bien nos bidons.

On peut sortir le service de huit sans faire d'impair.

Parce que se retrouver au bout d'une table, avec des couples heureux et fiers de l'être et lire dans le regard de ces gens bienveillants (hum!!!!) toute la tristesse et la pitié n'ayons pas peur des mots, que nous leur inspirons, bein, ça craint.

Tout ça pour dire que "chiffre impair"ce n'est ni une qualité ni un métier.

Ça arrive, et pour se rassurer on peut se souvenir que la roue tourne et que par un calcul savant à base de cosinus et de fonctions exponentielles, un jour, le chiffre impair, ça n'amusera plus du tout ceux qui rient aujourd'hui.

Au final, il conviendrait de mettre à profit cette période d'inactivité, pour observer davantage notre bienveillant entourage et apprendre peut être, à intégrer ce qu'on ne veut pas être, pour peut être un jour être heureux.

Pas rassuré, juste heureux.

Et pas fier de l'être, c'est so 90's.

2 commentaires:

La Reine des Pâquerettes ! a dit…

Comment commenter cet article..???
Dire que cet Impair c'est une petite soeur qui cumule les désastres sentimentaux.. ou cette vieille copine de 4ème qui se retrouve à 38ans divorcée avec deux enfants simplement parce que son mari pardon Ex mari n'a pas su résister au charme enfantin de la petite stagiaire de 19ans qui a passé 6 semaines entre le petit bureau du fond et les genoux du patron... bref... Cet impair on l'aime et il/elle nous prouve que le bonheur est éphémère!!!
Pacsé/Marié les problèmes sont différents que celles de l'Impair c'est ce qui fait que l'un est l'autre s'envient, se jalousent ou simplement se retrouvent régulièrement pour se raconter les soucis, les peurs , les doutes,les joies aussi "sadiquement" que "vitalement" !!
On aime les Impairs quand on est pacsé/marié et on Aime les pascés/mariés quand on est Impairs... On se rassure, on s'entraide, on s'aime....

La Reine des Pâquerettes...

Y a d'la joie! a dit…

on danse on chante on rit?:)
merci pour ton comm!!!!

Y a des copains!