8 août 2012

La Cartolina (From Confessions d'une accro du Stylo)



A l'approche des vacances et pour certains en plein dedans, alors que vous serez allongé à faire la crêpe sur votre serviette on the beach, viendra vous titller la carte postale....à envoyer à vos amis, votre famille, vos collègues de bureau.....

La cartolina, qui viendra embellir la journée de ceux qui la recevront, vous y penserez la veille du retour, parfois vous l'enverrez de chez vous......ou vous enverrez un sms de vacances......

Il est pourtant une question.Pour ou contre la carte postale?

Etes vous de ceux qui prônent "vacances j'oublie tout", qui une fois la carte d'embarquement en mains auront oublié tout le reste?

Ou bien de ceux qui ne penseront qu'à cela, préparant à l'avance un petit carnet d'adresses, veillant à n'oublier personne, et jaugeant de qui en recevrait une ou pas (avant le départ bien entendu)

Ce n'est pas une question anodine, et ce n'est pas non plus désuet.

Recevoir une carte postale, même pour une phobique de la boite aux lettres (lol) c'est toujours agréable.

Ne pas en recevoir, c'est frustrant.

En Calabre, tous les deux ans, je commence mes vacances par faire le tour de la famille (de la région quoi) mais au final en prenant mes reperes je pense tout de suite aux cartes postales.

En effet, j'y pense en descendant en ville, j'achete les timbres, et je m'attable face à la mer pour les écrire en pensant à mes amis.

Je le fais toujours de la même manière. Et j'adore ça.

Evidemment, c'est pour certains une perte de temps que d'écrire "tout va bien, je passe de trés bonnes vacances le ciel est bleu,le soleil est au rendez vous.....je pense à vous, et vous raconterai tout à mon retour".
Surtout quand on vient d'arriver, on espère que ce qu'on écrira sur la carte se réalisera.

En plus on se barre au bout du monde, c'est pas pour écrire aux gens qu'on fuit, au quotidien qui nous oppresse.

Quand je suis partie à New York j'ai envoyé quelques cartes (aprés avoir retrouvé comment on disait en anglais le mot timbre....ouais la loose je sais) dont une qui n'est jamais arrivée chez mes amis à Montréal.

c'était incroyable pour moi d'écrire une carte d'un endroit où j'avais rêvé aller. Et cette image figée d'instant de bonheur a traversé l'océan jusqu'à mes amis.Je partageais donc avec eux mon plaisr et mon émotion.

Il est certain que grâce à Facebook et aux sms j'ai pu publier mes aventures avec le plus grand nombre.

Mais remettons nous dans le contexte: il y a 100 ans, les gens n'avaient que leur plume pour raconter leurs aventures.

Mungo Park n'avait que des manuscrits pour raconter les beautés des lieux qu'il visitait.

Et Leonard de Vnci, Christophe Colomb, n'avaient pas twitter pour raconter leurs découvertes.

La carte postale traverse les époques, il y a 50 ans, les premiers congés payés la mettaient au gout du jour, aujourd'hui c'est encore une star de l'été.

Il faut bien la choisir. Comme un parfum de glace ou une couleur de paréo.l'image la plus sympa pour les copains, les parents, ou les collègues....ainsi, le panorama sur trois paires de fesses dans le sable, offrant une vue imprenable sur des maillots de bain échancrés et colorés, n'est pas du meilleur effet pour vos parents,voire vos grands parents....(enfin, faites comme vous voulez)

De même la dite carte tout terrain qui peut se décliner à l'nfini (monokini et pose suggestive) destinée à vos collègues, n'oubliez pas l'enveloppe.....au pire, essayez de ne pas la signer.:)

Pour plus de sécurité pensez aux panormas aux couchers de soleil, aux vues sur la mer, à la plage, aux coquillages, aux cétacés, enfin vous m'aurez compris....

Ne pas recevor de carte alors que vos amis sont au bout du monde en train de s'essayer au kite surf ou sur ne plage d'ibiza en train de s'éclater est frustrant.

dés lors quand vous partez et que vous n'écrirez pas de carte on le dit à l'avance.

Mais on fait gaffe de ne pas en envoyer à certains et pas à d'autres quand ils se connaissent.(oui c'est du vécu)

Pensez à la joie de ceux qui la recevront, de se sentir choisis, de sentir qu'ils comptent pour vous, et qu'ils seront heureux de savoir que vous souhaitiez partager ce moment de détente avec eux.

Et là, ces simples mots "le ciel bleu, le soleil est au beau fixe, je pense à vous." seront réconfortants quand vous éteindrez le journal télé, la météo pourrie, les factures, les problèmes au boulot.

Une carte postale.C'est une marque d'amitié intemporelle.

Bonnes vacances!

Aucun commentaire:

Y a des copains!