Don't need your opinion

Cette phrase, on devrait l'apprendre par coeur: je n'ai pas besoin de votre avis.

Dans toutes les langues, dés l'enfance.

Je ne parle pas des conseils avisés qu'on détecte rapidement, ceux qui nous serviront pour le restant de notre vie.

Je parle de ces gens qui nous donnent leur avis alors que personne ne leur a demandé quoique ce soit mais qui se sentent obligés quand même d'intervenir dans nos vies.

Nos vies que nous avons déjà du mal à gérer nous mêmes.

Et alors que la leur n'est pas terrible non plus mais dont on se garde bien de faire le moindre commentaire.

Les gens qui vous demandent "ça va" sans attendre la réponse, parce qu'au fond, ils s'en tapent le coquillard (ils n'en ont que faire pour les non initiés), les gens dont la vie se résume  à leur train train qui aprés "ça va", demandent "et le boulot".et se resservent un ricard.

Les gens qui ont un avis sur tout mais qui ne savent pas conjuguer un verbe au présent de l'infinitif.

Les gens qui ont déjà tout vu et tout connu, mais en 1940 et qui de toute évidence n'ont pas vu que le monde avait changé.et que la télé était en couleur, et avait plus de trois chaînes.

Et qui sont à mille lieues de comprendre, eux qui ne font rien d'autre que d'attendre la fin de la journée en tournant dans leur maison, que nous nous levions le matin, vers 6h parce qu'il faut travailler, pour gagner une misère et rentrer le soir harassés par un boulot qu'on aime moyen, parce qu'il est ingrat et ne nous apporte sans aucun doute rien de ressemblant avec nos ambitions, nous soyons fatigués, et désireux de partir en congés à rien foutre pendant deux semaines.

Quitte à y laisser ce qu'on a réussi à économiser pendant des mois.

Non, eux en vacances ils s'ennuient.

Et comme je les comprends, ça ne change pas du reste de l'année, sauf qu'il faut faire la route....

Bref, un proverbe est écrit sur un rond de bois chez ma grand mère, ne me donnez pas de conseils, je sais me tromper tout seul.

Et bein c'est bien ce que je dis.

Il ne faut pas confondre discuter et se plaindre et bien entretenir la poutre qu'on a dans l'oeil.

C'est compliqué de ne pas se transformer en paparazzi de la vie des autres, scrutant les moindres détails, s'accaparant le moindre évènement.de notre vie pour en faire un soap de bas étage.

Bref, on a déjà assez à faire dans nos vies, tant qu'à faire, qu'ils nous oublient, on a pas besoin de leur avis.

Non. 

Vraiment pas. Merci. 

Commentaires

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring