13 juil. 2012

Bimboland

Hasard du calendrier télévisuel, hier soir sur Direct Star (mmmh) repassait pour la millionième fois, mon navet préféré, du même titre que ce post.

Je dis hasard, parce que j'avais l'intention d'écrire sur la légèreté de certaines de mes congénères, qui aiment tortiller des fesses devant les hommes tout en faisant mine de ne pas y toucher.

Et bim, j'allume la télé en rentrant du travail, et je tombe sur cette tribu ancestrale, les belles mais pas futées, qui jouent de leur corps pour attirer les quidams en mal d'égo.

Trop bon!

Aure Atika, qui est une actrice géniale, intelligente et canon (comme quoi, jsuis pas la seule......à aimer ce genre de films) (eh oh ça va hein), joue parfaitement la bimbo écervelée au grand coeur.

Judith Godrèche, quant à elle, l'intello bardée de diplômes sur le point d'écrire sa thèse, amoureuse de son directeur de thèse dont elle est également l'élève, joue parfaitement le double jeu intello/physiquement intelligente.

Au final, on danse, on chante, on rit, on se croirait dans un mariage franco polonais à zouki souki.

(si vous ne connaissez pas ça, je ne peux rien faire pour vous désolée)

Bref, que nous enseigne ce conte de fées moderne?(ouais je déconne "évidemment") ?

Finalement, être bardée de diplômes nous rend plus chiantes que sexy. J'avais remarqué, merci.

Le sérieux tue. En tous cas, tue toute forme de spontanéité, chose qui est trés appréciée des hommes semble t il.

Il faut souffler le chaud et le froid pour obtenir les faveurs d'un homme riche, même pas beau, on s'en fout, l'essentiel, c'est de participer.

Bon.

Un peu de sérieux les filles.

Et les garçons car je sais que vous êtes nombreux à me lire (même sans oser l'avouer)

On ne va pas retenir comme vidal de la drague ce film en référence, même si j'aime bien le "comme on dit dans l'arrière pays, un mari ça ne s'attrape pas avec une fourche" dit avec l'accent niçois.

Toutefois, ça colle parfaitement à ces nanas, trés intelligentes qui roulent des mécaniques (et du reste) pour avoir autour d'elles une petite cour de garçons, se sentir désirables et désirées, sans jamais aller trop loin pour paraître garce et sans jamais mettre trop de distances pour pouvoir en profiter quand même, il ne s'agit pas de gâcher.

Et en regardant ces créatures hier soir, je me disais voilà.

Certaines d'entre nous, dans le monde des intellos, ont sans doute le sentiment d'avoir perdu assez de temps à bûcher leur latin grec pendant que les autres s'amusaient entre deux lectures de voici.

Dès lors elles comptent prendre leur revanche, mais pas n'importe comment.

Pas de façon vulgaire, comme le ferait une fille de bas étage, non, avec classe et surtout sans qu'on ne s'en rende compte.

Résultat, les mecs sont fous d'elles avant d'avoir pu retomber sur le sol, en dodelinant de la tête, prêts à tout comme des écoliers face à leur maîtresse à la poitrine affriolante.

Tous les moyens sont bons pour parvenir à mettre les hommes à genoux, et quand l'un d'eux résiste, il suffit de le dénigrer un peu, avec la moue boudeuse, pour que, l'effet "loverdose" face son effet.

Finalement, c'est de la science de minauder, ça demande un peu de savoir faire et de concentration.

Après ça devient un réflexe, mais au début, il faut s'entraîner.....

Et il faut aussi être insatiable, un ou deux ce n'est pas suffisant, il les leur faut tous, en mode bombe atomique.

Alors quand ce film hier est passé à la télé, je me suis dit, il faut quand même le faire, pour coller autant à ce sujet dont je voulais déjà disserter depuis longtemps.

Au risque de faire croire que je suis jalouse (ce qui est absolument faux, tout le monde ignore parfaitement l'étendue incroyable de mon savoir) (je ne sais même pas lire une carte routière) (mais je sais traduire un livre de recettes!) j'ai quand même tenté le coup.

Faire rire ou sourire, plaisanter et amuser la galerie, n'est donc pas, je vous l'apprend peut être incompatible avec l'instruction, voire même l'intelligence.

Et comme il m'a été donné l'humour, cela me permet de passer chaque hiver, au chaud dans ma petite bulle drôlesque, pendant que tout le monde croit  que j'ai une vie de rêve et de paillettes. (le petit bonhomme en mousse lalalalalalalala super funnnnnn!)

Bref vous l'aurez compris, en un mot comme en cent, ce type de tribu ancestrales me fascine.

Et ça fait quand même réfléchir.

"ah ma pauvre, les filles avec un cerveau les hommes ça leur coupe la chique" (toujours avec l'accent marseillais ou niçois, ou les deux)

Mais oui, j'avais compris, il faut se faire passer pour une coucourde, pour pouvoir les emballer.

Se mettre à niveau?Qui a dit ça?Sortez immédiatement mademoiselle!Non mais.

Enfin, c'est pas faux quand même.....

Je vous embrasse mes petits. 

Je vais essayer la salle de gymmmmmmme 

Andiamo.

Aucun commentaire:

Y a des copains!