(Extra)Ordinaires

Des vies ordinaires, de jeunes gens ordinaires dont un fait extra-ordinaire fait basculer le quotidien, se déroulent sous nos yeux cette semaine.

Des gamins sans histoires, des gamins comme les nôtres, comme nos frères, comme vos enfants, qui aimaient jouer au foot, passionnés de sport et de musique......

Des destins prometteurs qui s'arrêtent un jour terrible pour une histoire d'ego.

Le défilé des parents à la barre me fait toujours le même effet, il me fait monter les larmes aux yeux.

J'imagine mes grands parents, mes parents, je les entends, je les vois et si je me laissais aller, mes mains se mettraient à trembler, et j'aurai besoin de leur dire que tout va bien, maintenant, pendant qu'il est encore un peu le temps.

J'ai envie de leur dire, que leurs enfants sont des gens bien dans le fond, que tout ira bien, un jour.

Les pères parlent comme mon grand père, dans un français approximatif.

Les mères parlent d'une voix chevrotante aidées par l'interprète, à articuler devant la Cour.

J'ai de la tendresse pour ces gens, normaux et ordinaires, qui doivent parler de leurs enfants et de leur honte, de la gêne, de la difficulté à supporter cette épreuve, eux qui ont travaillé si dur, eux qui ont tout fait pour être dignes de leur pays d'accueil.

Eux qui aiment la France.

Eux qui ont mis au monde des êtres extraordinaires à leurs yeux.

Leurs fils ordinaires sont dans le box.


Commentaires

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring