7 juin 2012

Malabar

Ouais, parce qu'y en a marre.

Et vous savez pertinemment, que dans ces cas extrêmes, soit on appelle Ghost Busters, soit, y a Malabar.

De quoi parle je?

Eh bien je vais râler. 

Prêts?

On me dit, que je suis impressionnante, que je fais peur par mon assurance affichée, que je semble n'avoir besoin de rien ni de personne et que les hommes n'osent pas m'approcher.

Nan mais et puis quoi encore?

De deux choses l'une: 

1. Soit les hommes ont perdu un ou deux trucs en route et sont devenus les ombres d'eux mêmes, ayant peur de leur ombre au minimum, ne prennent plus aucun risque, se laissent driver et surtout n'affrontent pas la réalité, 

2. Soit leur mère a exercé sur eux une telle emprise qu'ils en ont peur et recherchent l'inverse, fuient l'engagement, et préfèrent les filles douces et douées pour la vie à deux.

Il n'est absolument pas question pour moi de faire psycho, et je ne me laisserai pas pousser de barbichette pour ressembler à Freud.

Donc.

Si on compte déjà que dans les créatures sublimes que la nature a créé, la plupart sont homos, et ça déjà, ça en enlève un bon paquet, sans mauvais jeu de mots (oh ça va hein) mais surtout, nous laissent toutes, mesdames mesdemoiselles, en rade.

Si on comprend déjà, que l'homme qui assume ses choix: le gay, est l'homme parfait finalement, car il est à la fois drôle, doux, cultivé et charmant, qu'il a souvent de bonnes manières, qu'il comprend tout, y compris ce que nous ressentons, nous, et que dans la grande majorité des cas, ils sont beaux comme des camions et virils, avec un style à tomber par terre, prennent soin d'eux, sont romantiques et raffinés, on est dépressive.

(oui, les gay sont virils, c'est bien pour ça qu'on s'intéresse à eux avant de comprendre qu'ils préfèrent le bar man et de pleurer dans notre cosmo ou notre jus de fraise. C'est cruel mais c'est la vie)

Il reste donc, des hommes, beaux et avec au moins un tiers de ces qualités, oui, plus ce serait quand même assez foutu pour nous, un jour où l'autre il finira par se déclarer. 

Dans ces hommes beaux: il y a une moitié qu'une demi douzaine de chanceuses ont déjà adoptés.

L'autre moitié est composée d'hommes célibataires, de coureurs de jupons, d'allergiques à l'engagement.

Parfois, les hommes de l'autre moitié réunissent en un seul ces trois caractéristiques.

Et ce sont CES HOMMES, qui OSENT dire que les femmes célibataires de 30 ans, qui ont fait des études, vivent seules et s'assument financièrement, sont IMPRESSIONNANTES?

ON SE FOUT DE QUI?

Ah oui, bien entendu, il y a les hommes moins beaux, mais je les ai comptés dans les beaux car une fois passés entre les mains de Cristina "ils cassent la baraque grave", en clair, même si homme ne vous plait pas il plaira à une nana qui le trouvera beau à ses yeux.

Impressionnantes?Pourquoi?

Parce que nous avons réussi?Parce que nous devons tout assumer seules?

Parce que vous croyez qu'on est contentes?qu'on a choisi d'être seule?

Vous croyez qu'on aurait pas envie nous aussi de se dire que tout ce qu'on a construit (études, métier, personnalité, cercles d'amis, conversations, recettes de cuisine, BTS fée du logis option cilit bang) ce n'est pas pour convoler justement avec quelqu'un qui saurait apprécier tout ça?

Quelle déception!

Tous ces efforts, loin d'être courronés de succés produisent l'inverse de l'effet escompté!

Un scandale! Un véritable scandale!

Tout ce boulot depuis des années à devenir une fille sympa, intelligente, drôle, ayant de l'esprit, avec qui on ne s'ennuie jamais (c'est pas moi qui le dit c'est vous) pour récolter quoi "tu es tellement bien que tu fais peur".

Mais bon sang de bonsoir, où avez vous rangé votre courage, votre bravoure, votre chevaleresquerie?

Où sont ces chevaliers en armure qui fendaient le fer pour leur dulcinée?

Où sont ces héros, ces gladiateurs qui affrontaient le danger?

Indiana Jones, James Bond, Mr Big......où sont les hommes?

Grands dieux! Que devons nous faire? Prendre vos attributs et les jeter par la fenêtre?

Chez les gays, il y a des timides, mais il y a toujours quelqu'un qui finit par les accoster.

Oui, les gays, eux, savent être des hommes et se comporter comme tels.

Ah!vous êtes sciés hein!

Et bien réveillez vous!Secouez vous, osez que Diable!

On ne fait pas peur. C'est vous qui avez perdu en assurance.

Alors on y va! On se relève! Et on agit.

Bref, j'avais besoin de le dire, et ça m'a fait du bien.

Je peux retourner sauver le monde, en attendant de croiser SON chemin.

Parce que de ce que je comprends, non seulement il est en retard, mais en plus il doit avoir crevé et ne doit pas savoir changer sa roue.

C'est le monde à l'envers ici!

Allez bisous les p'tis clous. 

Aucun commentaire:

Y a des copains!