Il suffira d'un signe....

Ils s'aimaient depuis longtemps et le plissement de leurs yeux étaient intacts malgré le temps qui y avait creusé son sillon.

Des années passées côte à côte et comme il était un peu poète, ils ne s'étaient jamais inquiétés du temps qui un jour pourrait peut être les séparer.

Avec l'âge une forme de sérénité s'était emparée d'eux, et ils profitaient de chaque instant passé ensemble.

Ils s'étaient fait une promesse, le jour où le premier d'entre eux partirait, il enverrait un signe à l'autre de là haut....

Et il s'en est allé, ils savaient tous les deux que leur amour traverserait le temps, et irait au delà de la mort.

Quelques temps aprés son départ, une tempête s'est abattue sur la région, dévastant les plantations, emportant les récoltes, arrachant les arbres, de gros dégâts avaient été constatés.

Elle n'avait rien entendu.

Plongée dans un sommeil profond, elle s'était réveillée et avait compris que tout avait été chamboulé.

C'était impressionnant de n'avoir à ce point rien entendu vu les dégâts dont parlaient les informations à la télévision.

Elle sortit dans son jardin pour évaluer l'ampleur des dégâts.

En avançant dans le jardin, elle vit au loin la serre que l'homme de sa vie aimait tant, qu'il avait construite de ses mains, et qui était son refuge, son oasis quand il voulait se ressourcer.

Comment cette serre, dont le toit était en tôles de plastique, avait elle pu résister à la tempête?

A ses yeux, il s'agissait d'un miracle.

Et alors que les battements de son coeur s'accéléraient, et que leur bruit semblaient remplir le silence d'après déluge du jardin, elle entendit le sifflotement d'un rouge gorge, posé là haut, au sommet de la construction.

C'était le signe.

Celui qu'ils s'étaient promis de s'envoyer.

Celui que son amoureux de toujours lui faisait de là haut, pour lui dire qu'il la voyait et qu'il l'aimait toujours, celui qu'on s'envoie pour rassurer et qui veut dire ne t'en fais pas, je ne suis plus là en chair et en os, mais je veille sur toi.

Cette histoire, à chaque fois que je l'entends, me fait le même effet.

Passée l'émotion de voir que la tendresse et l'amour sont finalement plus fort que tout, elle me démontre à quel point les gens sont capables du bon, à quel point l'amour peut subsister après la mort, après la tempête....après l'absence.

Cette histoire est la preuve que les gens qui nous aiment sont toujours là, même quand nous ne les voyons pas, un peu quand la nuit nous levons les yeux au ciel pour apercevoir les étoiles, et qu'on ne les voit pas.

Elles sont là.

Les gens qui nous aiment et qui partent, ceux qui sont loin de nous, sont ces milliers d'étoiles et veillent sur nous.

Et comme un peu de poésie n'a jamais fait de mal à personne, cette histoire a vraiment existé, c'est celle des grands parents de ma petite fée.

Et c'est tellement joli, que la joie n'aurait pu s'en passer.....

Je vous embrasse.



Commentaires

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring