31 mai 2012

Un pas.

Ce n'est pas anodin, un pas.

Un pas en avant, en arrière, vers l'autre, vers le futur.

Un petit pas pour l'homme mais un pas de géant pour l'humanité disait on d'Amstrong marchant sur la lune.

Et pourtant, pour faire ce petit pas, il a mis du temps....il s'est préparé des mois, il a du faire des entraînements, il a du subir un programme très lourd très dur, n'est pas cosmonaute qui veut.

Il n'a finalement fait qu'un pas.

Et on ose dire que ce n'est pas grand chose.

On ose en vouloir toujours plus, sans se rendre compte déjà du chemin parcouru, et des efforts fournis pour faire ce petit pas.

Dans la vie de tous les jours, c'est exactement la même chose.

On ose sous estimer les efforts, même les plus petits que fournissent les gens qui nous entourent, pas assez, pas assez loin, aurait pu faire mieux, comme sur nos bulletins scolaires.

Je me souviens bien de cette prof de français au collège, qui mettait dans la marge de mon bulletin, juste à côté de mon 17 de moyenne "peut mieux faire"....mais n'était ce pas déjà bien?

Devons nous sans cesse être parfaits?

Ou pouvons nous ENFIN être nous mêmes c'est à dire, humains?

Tout le monde a un rythme cardiaque, un rythme de vie, un rythme tout court.

On ne peut pas obliger mon coeur à battre aussi vite que celui de mon voisin, aussi fort.

On ne peut pas contraindre quelqu'un à bousculer son univers parce qu'il ne va pas assez vite à notre goût.

Non,décidément, il faut savoir accepter les autres tels qu'ils sont avec leurs faiblesses et leurs qualités, et reconnaître, en nous arrêtant deux secondes dans notre vie qui nous échappe parfois, les efforts que réussissent à faire ceux qui nous entourent.

Alors que je fais, de tous petits pas, j'espère qu'ils sont suffisants, aux yeux de ceux vers qui je les fais.

J'espère, que les efforts sont notables, compris, et non interprétés. 

Je l'espère pour moi, mais aussi pour vous car je ne pense pas être la seule à savoir marcher....

Je nous souhaite à tous de continuer à faire des petits pas jusqu'à réussir à trotter d'un pas léger, le long des rivières et des routes qui jalonneront notre vie.

Des petits pas.

Des minuscules.

Mais s'ils sont sincères, vrais, et qu'ils arrivent même aprés la bataille, ce sera l'essentiel.

Je vous embrasse fort.

Aucun commentaire:

Y a des copains!