It's a little bit funny, this feeling inside....me.

J'ai réalisé hier (comme quoi hein, y est jamais trop tard) que j'avais changé.

Positivement je veux dire.

C'est un changement sur le long terme, qui a pris du temps, c'est certain, mais c'est bien là, le changement est arrivé, il s'est ancré en moi, trés clairement.

Tout a commencé le 27 juillet 2011, sur une plage.

C'est mon évènement déclencheur. Je ne savais plus quel jour on était, et ça m'a fait un bien fou.

Ça ne vous est jamais arrivé ce genre de truc?

Vous êtes tellement reposé que vous en oubliez la notion du temps.

J'ai donc oublié la notion du temps, j'ai réalisé ce qui était important et depuis, la vie et ses surprises, bonnes ou mauvaises d'ailleurs n'ont fait que de me faire grandir, changer, évoluer.

J'ai vraiment appris des choses, sur moi évidemment, et sur le sens de la vie.

Oh je vous vois froncer les sourcils, vous vous demandez ce que j'ai pris pour en être arrivée là ce soir?

Rien justement, comme d'habitude d'ailleurs, ni gaz euphorisant, ni boisson alcoolisée ou autre paradis artificiel.

Le théâtre. Voilà mon paradis, mon addiction, ma force.

Voilà où je la puise, aujourd'hui, grâce au théâtre et aux effets positifs que ça produit sur moi, je suis plus forte, alors je ne suis pas encore Hercule évidemment, mais ça va mieux, à l'intérieur, comme un activia quoi.

Vous voyez?

Et puis, le blog, la pièce, vous là derrière votre écran qui me soutenez, qui croyez que c'est possible un jour de se réveiller et de réaliser qu'on a encore beaucoup de choses à accomplir et qu'il faut se lever, et y aller.

Je sais, vous avez peur.

Mais qui n'a pas peur de l'inconnu? Qui n'a pas peur de bouleverser les codes, de ruer dans les brancards, d’accélérer son rythme cardiaque pour vivre de nouvelles choses? Voir de nouveaux horizons.

Se projeter déjà, c'est extraordinaire!

Voir plus loin, voilà ce qui nous rend vivant.

On peut rêver, et finalement rester chez soi, dans son petit quotidien, tranquille, à quoi bon tout chambouler, on est pas si mal comme ça?

Je ressens ce souffle du changement, cet air nouveau, cette vivacité d'esprit, celle qui m'amène ici chaque jour, celle qui m'aide à me lever ce matin, qui me donne toute la journée la force de me battre.

Et ces trois derniers mois. Ils sont derrière moi.

Je les regarde, j'entends encore leur écho.

Ces épreuves, ces sacrifices, ces pleurs, ces peurs, tout ça. C'était nécessaire peut être.

Aujourd'hui, je ne suis plus la même, et je le sens, quand je plaide, quand je vis, quand j'ouvre les yeux et que je regarde autour de moi.

Même observer les gens est devenu différent.

Je le sens, le changement (c'est maintenant hahaha elle est bonne, je dévie pardon) s'est opéré.

J'ai grandi. Pas vieilli, non, grandi.

Et mon coeur, meurtri, caché, apeuré de souffrir à nouveau, s'est remis devant, à sa place. 

Il attend le prochain train. Il attend le prochain quai. Il attend qu'on prenne soin de lui, mais surtout il sait que je ne l'abandonnerai plus jamais.

"je promène, souvent, mon coeur en laisse, sinon c'est, en courant, que mon coeur, me délaisse"
"si j'avais le coeur, dur comme de la pierre, j'embrasserai tous les garçons de la terre, mais comme j'ai le coeur, comme du chewing gum, [...]les garçons sont trop beaux, mon coeur d’artichaut me laisserait sur le carreau"

Je ne le laisserai plus se faire piétiner par des garçons aussi charmeurs que dangereux pour lui, je le défendrai et il sera ma priorité.

Pour le moment.

Et voir les pages du livre se tourner, voir les choses évoluer, voir les gens aller, venir, entrer, sortir, de nos vies, ça change une femme.

Et vous? Quand avez vous senti que vous changiez du tout au tout?

Il faut avoir le courage de s'en rendre compte, je suis d'accord avec vous, mais parfois, ça saute aux yeux, c'est là un beau matin et ça nous explose au visage, cette vérité, cette évidence, cette réalité.

Aujourd'hui, j'ai peur parfois. Mais en général, ça va.

Et il fallait qu'on soit le 16 avril 2012 pour y arriver? Pas si sûre. 

Le chemin est encore long, j'ai toute la vie devant moi pour y arriver......Même si j'avoue que je suis impatiente....

La vie est belle, même dure, même chiante, même infidèle, même dure, même cruelle, même lassante, elle est belle, parce qu'elle est unique, elle nous ressemble, à condition de lui donner sa chance.

it's a little bit funny......

Ps: je vous embrasse trés fort, et cliquez sur le titre, cette chanson, elle est pour vous. Je vous M.

Commentaires

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring