Mariages et copinage.

Je vous avais promis que je parlerai mariage.

Et pour cause, cette année est riche en la matière, 5 au compteur dans le cercle de mes amis, et pour couronner le tout, un roman.

Le mariage, ce symbole d'engagement, de chemin, main dans la main, vers un destin commun, et patati et patata.

J'y crois, même si les plus sceptiques d'entre vous y verront de l'ironie de ma part, il n'en est rien, le mariage je trouve ça beau, quand ça veut dire quelque chose, quand ça reflète quelque chose de vrai et de sincère, quand on sent entre les deux principaux intéressés au delà de l'amour, du respect et de la franchise.

Une jolie mariée, un bouquet fleuri et frais, une arrivée fracassante, un marié embué, un maire siphonné, une Eglise aux bancs ornés de fleurs, une lumière qui éblouit, des chants gospel, de l'émotion, et de l'amour bien sûr, mais surtout, du vrai, du concret, du solide.

Pas de mariée surprise dans les toilettes avec le serveur, le témoin, le meilleur ami, ou le photographe.

Pas de marié qui s'enfuit avec son meilleur ami gay. 

Non, rien de tout ça.

Le mariage c'est la communion de deux êtres, c'est la fête, les bulles de savon, les paillettes, les mouchoirs et les serviettes qui tournent, la première danse, la jarretière, le diaporama.....

Bon, on va tous aux mêmes mariages.

Mais je pense à ceux qui nous ont précédé, et notamment à ma grand mère.

Elle n'a pas choisi mon grand père, mais "il était si beau..."  non, la vraie histoire c'est que mon grand père l'a vu, elle lui a plu, leurs familles se sont vues, ont passé un marché sur fond de terres et d'olivier, et roule bouboule, emballé c'est pesé, ils étaient mariés.

Je parle des années 50 en Calabre.

Et ceux qui sont mariés avec des gens qu'ils ne connaissent pas, des gens rencontrés quelques jours, heures, avant leur mariage, marché conclu.

Quand je vois le stress d'un mariage, le coiffeur, le maquillage, la robe, la salle, le traiteur, et le dj, je pense à ces femmes et ces hommes qui n'ont rien choisi, pas même l'époux.

C'est quand même fou quand on y pense.

Alors là, on est d'accord je n'y pense pas vraiment en profondeur, sinon on se retrouverait dans un débat intra communautaire mondial.

Mais finalement, quand on se marie, on croit connaître le futur être aimé, sans le connaître vraiment. 

Le mariage est un acte sensé être sérieux et réfléchi, mais à mes yeux il s'agit toujours d'un risque, et d'un vrai.

C'est la roulette russe, le tirage au sort, et ces femmes qui restent pures jusqu'au mariage, et qui s'aperçoivent que le matos est défectueux, ne peuvent pas compter sur le service après vente.

Et puis, il y a ces mariages pour de faux, pas ceux entre un vieux milliardaire et une bimbo décolorée, non je parle de celui qui sert à rester dans un pays, et qui ne coûte rien.....

Enfin c'est sûrement ce que pensait Jésus, (pas le petit l'autre) et pour savoir de qui je parle, il faut cliquer sur le titre les copains, vous connaissez le truc maintenant!

Un premier roman plein de pep's et de mordant, bien écrit, bien documenté et surtout, plein de rebondissements, de péripéties, d'humour.

Evidemment c'est un de mes amis qui l'a écrit, mais ça n'enlève rien à son talent au contraire.

Le Trailer est en ligne, le bouquin sort le 30 avril, un peu de patience.....

Je vous le conseille vraiment, et puis, ça permet de réfléchir avant de s'engager.....you know what i mean?

Biz les ptis loups!








Commentaires

Puck a dit…
Ma carte bleue et mon banquier ne te remercient pas d'allonger encore ma liste de livres à acheter prochainement...

Mais moi si

Bisouxxx

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring