Arrêt sur images

J'étais assise sur un fauteuil super canon Lillois au cours d'une soirée extra quand m'est venue cette idée...

La musique était super, la fête battait son plein, les gens étaient heureux, et parmi eux, deux de mes amis.

Je les regardais tour à tour, et observais la situation.

C'est là que j'ai appuyé sur la touche pause ou arrêt sur images.

Ils étaient là, heureux, insouciants apparemment, ils riaient, s'amusaient, c'était beau à regarder, quand on pense à ce qu'ils ont traversé ces derniers mois, et j'étais heureuse pour eux.

Je me suis dit, durant cette pause dans la soirée qui a duré quelques minutes quand même, qu'avec du recul, cette soirée aurait pu ne jamais avoir lieu, que j'aurai pu être assise sur ce même fauteuil à regarder mon ami malheureux à côté de moi.

Et au contraire, la vie avait enfin bien fait les choses, nous étions là, tous ensemble, et c'était une soirée géniale, qui avait une autre saveur pour moi, et pour eux deux sans doute.

J'ignorais qui d'autre que moi pouvait ressentir la même chose en même temps, mais je pensais à toutes ces choses qui auraient pu ne jamais se réaliser.

Ne vous est il jamais arrivé de vous poser un instant, comme si le temps se figeait, comme dans ces films où l'action s'arrête net?

Moi ça m'arrive souvent je dois l'avouer, mais il faut dire que je vis souvent des situations qui s'y prêtent.

On nous parle souvent de prendre du recul, de la hauteur sur les choses et les situations que l'on vit.

Regarder en arrière donc, un retour rapide sur les évènements passés, pour réaliser le chemin parcouru, pour comprendre à quel point on a avancé.

On peut reculer aussi, la situation peut "régresser" mais je préfère m'intéresser au côté positif de ma réflexion.

Avancer donc, mais savons nous tirer profit des évènements passés?

Une chose est sûre, les choses que nous vivons nous marquent forcément, une rupture, un décès, une épreuve, la maladie, des difficultés professionnelles, une grève de la faim....une séparation.

Et quand plus tard, on s'autorise enfin à "revivre", à faire surface, à faire en sorte de surpasser notre chagrin, notre émotion, notre stress.

A aucun moment, au coeur de la tempête, on n'envisage une accalmie.

A aucun moment, on n'imagine qu'on ira mieux, qu'on dansera au milieu de nos amis, pendant qu'on sombre petit à petit.

Aller mieux ne signifie pas oublier, ça ne veut pas dire qu'on enfouit notre souffrance passée, qu'on jette un mouchoir de poche sur nos difficultés.

Non, aller mieux c'est simplement prendre le dessus, relativiser, croire en l'avenir, tout en restant chargés de ces émotions là, les anciennes, les présentes et les futures.

Mon ami s'est approché de moi en souriant et m'a tiré de ma rêverie, il m'a emmené danser sur la piste en riant.

"Voilà ce que je veux voir, je suis tellement heureuse de te voir heureux prés de la femme de ta vie, tellement heureuse d'être ici avec toi maintenant."

Ce n'est pas moi qui ai parlé, c'est mon coeur à voix basse.

On a monté le son derrière moi, mes amis profitaient, ils dansaient le rock dans le salon, c'était une belle soirée.

Une de ces soirées sur lesquelles je continuerai à appuyer sur la touche "arrêt sur images" pour la revivre encore un peu.....

En musique:)



Commentaires

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring