Articles

Affichage des articles du février, 2012

Jardin Secret

Assis à la table à côté de la mienne, dans la petite crêperie du centre ville, un homme et une femme déjeunaient en discutant.
Enfin, lui surtout discutait, elle, bien plus jolie que lui, acquiesçait et opinait du chef à chaque phrase de son interlocuteur, qui tout en lourdeur semblait essayer de lui dire quelque chose.
Je n'aime pas écouter aux portes, encore moins tendre l'oreille pour suivre une conversation, en revanche, il m'arrive souvent d'entendre une phrase de ci de là, et que ça colle parfaitement avec ma propre situation du moment.
J'attendais mon amie, pour déjeuner avec elle, et en attendant dans ces cas là, on tripote son téléphone, on lit des mails, des messages, on attend quoi.
Du coup, comme j'étais trés mal placée, juste à côté d'eux, et que je n'avais que ça à faire, j'ai prêté attention à leur conversation.
Ils ne formaient pas un couple, ils étaient en couple chacun de leur côté, mais de toute évidence, Johnny aimait bien Simone (pou…

Tchin!

Bon les amis: On comptabilise déjà 77 fans sur la page Facebook de Yadlajoiegioia!
Alors on se fixe un objectif: à 100 fans, on va tous boire un verre chez ma copine Karine:)
On ne sera pas tous là, il ne faut pas rêver, mais au moins une petite vingtaine pour fêter ça, un bon petit cocktail kiss me pour nous donner du baume au coeur et aller la voile au vent jusqu'à 200 fans!
Souvenez vous, au début du blog, nous étions peu, j'ai sauté au plafond à 50, 100, 500, 1000, 5000 fans!
Alors on va croiser les doigts pour que les petits billets doux ou aigre doux que je vous envoie chaque jour icitte, plaisent aussi à nos fans sur Facebook!
Pis jsuis en "vacances", j'ai du temps pour ça!
Je vous mets le lien vers le lieu du bonheur et des fraises tagada auquel vous accéderez en cliquant sur le titre....
Ps: A qui l'tour?:)

Arrêt sur images

J'étais assise sur un fauteuil super canon Lillois au cours d'une soirée extra quand m'est venue cette idée...
La musique était super, la fête battait son plein, les gens étaient heureux, et parmi eux, deux de mes amis.
Je les regardais tour à tour, et observais la situation.
C'est là que j'ai appuyé sur la touche pause ou arrêt sur images.
Ils étaient là, heureux, insouciants apparemment, ils riaient, s'amusaient, c'était beau à regarder, quand on pense à ce qu'ils ont traversé ces derniers mois, et j'étais heureuse pour eux.
Je me suis dit, durant cette pause dans la soirée qui a duré quelques minutes quand même, qu'avec du recul, cette soirée aurait pu ne jamais avoir lieu, que j'aurai pu être assise sur ce même fauteuil à regarder mon ami malheureux à côté de moi.
Et au contraire, la vie avait enfin bien fait les choses, nous étions là, tous ensemble, et c'était une soirée géniale, qui avait une autre saveur pour moi, et pour eux deux san…

Rainbow

Qui n'a jamais entendu le fameux "qui se ressemble, s'assemble?"
Cet adage ne s'applique pas seulement aux couples mais aussi à toutes les personnes que nous rencontrons tout au long de notre vie.
En effet, en rencontrant des gens, on les observe, leurs attitudes, leurs petits tics, leurs petites manies, rien ne nous échappe.
Au fur et à mesure de nos rencontres, on va voir de plus en plus de choses, en discutant, on se découvre de plus en plus de points communs.
Et il arrive un moment où on a le sentiment de se ressembler tellement qu'on vit parfois dans le mimétisme.
On adopte parfois des attitudes similaires, on emploie des expressions qu'on leur emprunte, on se "rapproche" intellectuellement et sentimentalement.
Car on n'imite que ceux qu'on aime, déjà petits, on imitait nos parents, on singeait leurs réactions, on s'habillait comme maman, on parlait comme papa, et ça nous a finalement suivi.
Ne vous est il jamais arrivé de trou…

Un jeudi d'octobre

Il lui a fallu du courage pour réussir à l'aborder, des jours et des jours à le regarder, et à tourner la tête quand il la prenait sur le vif.
Elle, coiffée comme un garçon, timide mais craquante dans son genre, lui, cheveux longs, style sportif, drôle et sensible, mais trop timide pour lui parler "sérieusement".
1996, une année à marquer d'une pierre blanche, ils se sont retrouvés dans la même classe....
Elle mettait du temps à se préparer, se demandant quel t.shirt elle mettrait, s'il la remarquerait, si elle était assez bien, si finalement elle ne se changerait pas, et puis non, et puis si, oooh c'est bon.
Elle arrivait devant la grille du lycée, le coeur battant, tous les matins, en le cherchant des yeux dans les rangs, dans la cour, dans la classe....elle rougissait rien qu'en le remarquant, parfois, en y pensant, il était le plus beau à ses yeux.
Il l'avait remarqué bien sûr, il voyait bien tous ses efforts, mais ils avaient 15 ans, il était timide l…

keep smiling....

Combien de sourires pourrait on collecter pour remettre de la joie dans un coeur tout flagada?

Pour le savoir, on a qu'à faire le test....

Souriez moi!

Y a des jours comme ça, mais tant que vous êtes là, y a d'la joie!:-)

Want to be a Joy's Heroe?

Bonjour les amis!
j'espère que tout va bien, le soleil n'est pas vraiment encore bien réveillé, mais malgré ça, rien ne nous empêche d'être funky dés le réveil! (non, croyez moi, vraiment rien)
Ce week end, j'ai lancé sur la page Facebook de Yadlajoie, un petit concours....Qurl est votre article du blog préféré?
Durant tout le week end, vous pouvez répondre sur la page, et raconter votre anecdote perso la plus drôle.
Je finirai par tirer au sort un ou une participante, pour écrire un article dont il ou elle sera le personnage principal en mettant en scène son anecdote.....
Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire...... 
A tout à l'heure les ptis loups!

Nanananère!

On croit rêver.
Dans un pays comme le nôtre, (pas le chocolatier, l'autre) on pourrait, éventuellement, s'attendre à être gouvernés par des gens à peu prés compétents ou tout au moins, au fait des choses qui préoccupent la population.
A la place on a quoi?
Des gens finalement pas si bêtes, parfois même énarques, qui sont sensés comprendre un minimum les choses.
Ah ça, on est bien loin du gentil Pierre Bérégovoy, qui était le seul à correspondre à l'esprit des révolutionnaires de 1789.......un gars issu du peuple.....bref, je dévie....pas sûr.
Revenons en à nos moutons.
Des gens pas si bêtes disais je, qui sont si avides de pouvoir, atteints d'un tel narcissisme intellectuel, qu'ils se regardent le nombril pendant la première année, agitent des lieux communs la deuxième, jettent le discrédit sur certaines populations les troisième et quatrième, terminent par affamer le pays en crise, ou plus personne ne se reconnaît ni ne se comprend la cinquième.
Et, à l'approche de l…

Ainsi Font, Font, Font....

On ne connait pas grand chose finalement au couple et à la vie à deux.
Prenez mon exemple, tiens, au hasard.
Je vois des amours se faire, se défaire, s'effacer, se former, s'essouffler, se donner du temps, se donner une chance, se reconstruire.
Mes deux plus belles histoires d'amour, ont été très différentes, finalement quand on y pense, la première il y a fort fort longtemps, était la plus simple qui soit, belle, simple, douce, et naïve peut être aussi.
C'est ce qui la rendait belle, et qui me laisse ces merveilleux souvenirs, je n'ai jamais souffert pendant, j'ai eu mal de le perdre et j'ai eu chaud au coeur, d'être devenue son amie, même si maintenant il est loin de la Métropole, et que je l'ai entendu, être malheureux, parfois.....tout le monde a mal parfois....
La deuxième.....c'était différent, c'était de l'amour c'est sûr, mais la relation, qu'on appelle "couple" dans la langue de Molière ne s'adaptait pas à…

Yallah!!!!!!!

Mes Chers Amis, qui êtes aussi des Lecteurs assidus, 
Aujourd'hui n'est pas un jour anodin.
Mis à part la Saint Claude, qui ravira nos amis de la gent masculine, nous (vous et moi donc) avons franchi la barre des 5000 visiteurs!
Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte, mais nous sommes sur l'autoroute là, les gens nous lisent, nous aiment, et rient tous chez eux des blagues qu'ils trouvent sur cette page endiablée!
Et moi, je suis fière, parce que personne ne me connaît, on va commencer à adhérer au concept de la Campi touch.
Et je suis fan de vous, parce que c'est grâce à vous, que tout ceci se passe....
Si demain les projets se développent, vous en serez les auteurs, vous qui m'inspirez, vous qui même sans le savoir êtes les personnages de mes billets, vous qui........êtes tous un peu de joie.
Merci de votre accueil, merci de votre régularité, et pis, maintenant qu'on s'est auto congratulés copieusement on s'y remet!
C'est pas tout ça mais, c&#…

Very Important People (As me and You)

Image
Je pensais tout à l'heure quand j'ai rencontré Gilles Lellouche (Gilou pour les intimes) que ça me rappelait quand on était gamins et qu'on croisait nos profs au supermarché, hors contexte quoi.

"hannnnnnnnn t'as vu, c'est le prof de maths" comme s'il ne pouvait pas faire ses courses comme tout le monde.
Les profs étaient nos premières "personnalités" nos premiers "people".
Après, on disait pareil des élus de nos villes, quand j'ai rencontré Martine Aubry l'année dernière, alors que pour moi finalement, ça pourrait juste être le Maire de ma ville, j'étais toute retournée.
Et ne parlons pas de la fois où j'ai serré la main d'Elisabeth Guigou, c'était dingue!
Après, mais beaucoup plus tard sont arrivées les "stars" , personnalités de télé, de musique, du genre De La Villiardère sur une aire d'autoroute ou Kamini à la caisse de Carrefour.
J'ai toujours eu l'impression de traverser l'écran, d…

Y a d'la joie!: Les Saints, le miel, etc....

Les Saints, le miel, etc....

Pour ceux qui n'auraient pas compris le jeu de mots, je parle bien de la Saint Valentin, qui approche à grands pas....
Mardi prochain, Messieurs, vous serez obligés d'inviter vos chéries au restaurant, que vous aurez préalablement réservé évidemment, un bon restau hein, pas le flunch ou le bistrot du coin, et puis vous aurez réservé longtemps à l'avance.
Le jour J, vous irez chercher des fleurs, ou mieux, vous lui ferez livrer au travail.(moooooooooooh mon amour, tu es adorable) vous lui laisserez des mots sur son oreiller.
Vous ferez preuve d'une imagination sans faille et ne lui offrirez pas de fer à repasser, d'épilateur NI DE SOIN AMINCISSANT.
Vous l'appellerez gentiment dans la journée, vous accepterez la rose à 20 dollars du Vendeur ambulant Pakistanais qui ne gagne sa vie que des soirées comme ça, et vous rentrerez à la maison pour lui faire un festival de douceurs.
Non? Vous allez me faire croire que vous avez le choix?
La Saint Valentin, c'est OBLIGATOIR…

One more.....

Bon.

11 mois et 29 jours venant de s'écouler, disons que je vais sans doute avoir 31 ans demain matin en me réveillant.
C'est fou ça non?
Vous vous couchez, et le lendemain, vous n'êtes plus tout à fait la même personne.
Rien de visible, vous n'êtes pas devenu ni George Clooney ni Scarlett Johannson durant la nuit.
Je ne me fais pas d'illusion, je sais que je ne me transformerai pas en Monica Bellucci, entre cette nuit et demain matin.
(Je SUIS déjà Monica dans ma tête hein) (je fais ce que je veux!) (c'est MON anniversaire, et c'est MON déguisement, non mais!hihihi) Non, en fait, je serai la même, mais un peu plus grande.
C'est bien ça qu'on dit aux enfants? Qu'ils deviendront grands.....
Quand j'aurai des enfants, en allant les border, la veille de leur anniversaire, j'irai m'asseoir sur le bord de leur lit, et à leur question "Maman, demain, je serai pareil?" je répondrai, "oui, mon pti chat, tu seras pareil mais un tout pet…

Intouchables, what else?

Image
On peut quand même s'interroger sur le choix de ce titre non?

En même temps, pour ceux qui l'ont vu, (comme moi, deux fois et je me retiens pour ne pas y retourner) ça ne fait aucun doute.

Les deux personnages principaux, (dont Omar.....(soupir) pardon) sont intouchables par l'intolérance, par la pitié, par l'imbécilité, par les clichés, par les a priori, par l'image, par tout ce qui nous fait parfois avoir honte.
Honte de quoi? 
Chacun ses convictions, on a le droit d'avoir des a priori sur les personnes handicapées peut être, sur les repris de justice, sur les jeunes de banlieue, sur les gens de couleur, sur les artisto, pourquoi pas aussi sur les peintres qui saignent du nez sur une toile et vendent ça 30000 euros.
C'est tellement plus simple, plus commode, de ne pas bousculer les clichés, c'est tellement plus facile de détester ceux qui sont différents, parce qu'on a peur, qu'on ne sait pas comment faire, qu'on a peur de mal s'y prendre.

Free Hugs ( from Confessions d'une accro au stylo)

Image
Le dimanche en famille, être marraine, ça me fait penser à l'enfance.
Ces moments délicieux où l'on regarde les êtres aimés, rien qu'à les observer, on sait qu'on a de la chance.
Il n'est pas simple de revenir à nos souvenirs d'enfance quand ils n'ont pas été parfaits, et quand on passe son temps à s'en inventer, à les améliorer, les embellir.
Et après, on embellit tout le reste. Automatiquement.
Quand on est petit, on veut faire des tours de grande roue, manger des barba papas, des pommes d'amour qui collent aux dents, sauter dans des flaques, faire de beaux dessins en couleur que nos parents afficheront dans leur bureau, dormir dans une cabane en bois qu'on aurait fabriqué dans les arbres...et aussi et surtout, que nos parents ne nous lâchent jamais.
Ni la main, Ni les bras, on voudrait vivre tels des koalas collés à nos parents. A notre mère, les premiers jours de notre vie, on voudrait rester là, comme un badge, une broche, collés à sa…

La poutre et la paille.

Je n'avais pas vu tout de suite de quelle citation il s'agissait quand mon interlocuteur a sorti "oui, enfin, c'est un peu comme la poutre et la paille".
Il n'y avait aucune connotation coquine, la référence était relative à Jésus. (Oui, oui, Jésus, vous voyez de qui je parle)
Et c'est en écoutant les références bibliques du Juge que j'avais face à moi, que m'est venue l'idée de cet article (ça mène à tout hein) (d'habitude j'écoute gentiment) (mais là euh.....il a parlé de Jésus j'ai décroché)
Les deux hommes qui étaient confrontés aujourd'hui, dont l'un que j'assistais, devaient raconter comment ils s'étaient connus. L'un ne se souvenait que vaguement (ou faisait semblant de ne se souvenir que vaguement, mais pas plus que vaguement) l'autre, dans les moindres détails, le lieu, la période, ce qu'ils se sont dit, comment ils se sont connus, par quel biais etc.
C'était saisissant. 
Et je me suis demandé, si…

Music Sounds Better With HER.

Pour vous réchauffer, et aussi, pour vous faire du bien (c'est un peu le but recherché en venant ici non?)

Cliquez sur le titre......

Et régalez vous.

Du son, de l'énergie, de la joie.

Yadlajoie invite Dj Miss Gwen sur sa toile.

Et ça fait plaisir:)

Joy (is everywhere) Actually!

Epatée je suis.
J'ai aussi des lecteurs en Allemagne, en Russie, aux Etats Unis, en Belgique, au Canada, en Suisse, au Maroc, en Espagne, en Italie!
Rien que cette semaine, 14 visites depuis les States!
J'hallucine!
Et depuis la Russie?c'est pas un truc de ouf????
Je m'intéresse aux stat bien sûr, parce que j'essaie de vous plaire le plus possible, de voir vers quels sujets vous allez le plus vous diriger, et quels articles vous ont le plus plu.
En France vous êtes 4003 (c'est précis hein) à vous être arrêtés sur la joie.
Je suis super fière de pouvoir vous toucher tout autour de la planète, je me demande juste, ce que comprennent nos amis russes de tout mon charabia?
Je trouve ça rigolo, et flatteur bien entendu!

Une preuve s'il était besoin de le prouver, que la joie s'étend au delà des frontières.....

Allez, viendez vous réchauffer chez moi les amis, je vous accueille à bras ouverts!

Come on guys, welcome in Joy! I'm so proud for your coming here!  I ju…

It's Au Quai.

A force de prendre le train tous les samedis, j'ai le temps de regarder autour de moi et de constater.
Le train, comme dirait Forest Gump, c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur qui on va tomber.
Une famille amérindienne, un djeuns qui écoute son ipod plus fort que les battements de ton coeur, une accro du portable, un geek collé à son ordinateur portable, ou l'homme de votre vie.
Non, je dis ça, parce que mon rêve est de rencontrer l'homme de ma vie sur le quai d'une gare, et bien sûr, c'est lui qui va tomber fou amoureux de moi, je ne vois pas pourquoi il en serait différemment.
Alors quand je prends un billet de train, c'est comme si je jouais au loto flash toutes les semaines. Réfléchissez un peu. C'est pas vous qui choisissez les numéros, c'est l'ordinateur.
Il vous met dans la voiture, anciennement appelé le wagon, qu'il veut, le facétieux, il choisit votre place, et là c'est la surprise, le suspens.
Vous vous asseyez, …