Cartes Sur Table

C'est comme quand, dans les films le banquier coupe la carte bleue de l'héroïne.

Elle, à l'écran, elle est blême, mais bon c'est un rôle, j'espère que c'est pas sa vraie carte qu'ils ont utilisé dans le film!

Nous, on s'identifie forcément, et on se demande ce qu'on deviendrait si on était dans ce cas.

Mais, ce n'est pas seulement une carte bleue. C'est tout ce que ça signifie

D'abord, notre position sociale, notre vie, tout cela a t il encore un sens, quand on nous coupe "le"moyen d'exister dans la société capitaliste d'aujourd'hui?
Les études, le métier, l'entourage, la crainte des "qu'en dira t on"....si ça se sait.

Evidemment, on trouve que c'est du gâchis, qu'on s'est cassés la binette pour peanuts, et que si on avait su on bosserait au Franprix, ni vu ni connu, et tout se passerait bien.

Même si la crise est éphémère, on ne peut s'empêcher, à l'instar de l'héroïne dans le film, de tout remettre en question.

Ensuite, on pense au futur immédiat, celui de demain, celui d'après demain, comment faire pour fonctionner, mais ce n'est pas un problème quand on a le gêne de super woman.

Enfin, on pense avec envie à quand ça redeviendra normal, et là, on fait le calcul.

En réalité, que nous faut il pour exister? Le confort bien entendu, il faut arrêter de déconner, personne à part une poignée d'idéaliste, ne veut vivre dans une yourte dans les collines et élever des chèvres dans le Larzac pour de vrai.

On est bien content, d'avoir notre appart, l'eau chaude, le tout à l'égout, la télévision, internet, et du chauffage.

On est heureux de pouvoir manger à notre faim, et pouvoir vivre correctement dans un logement décent.

On a tendance à oublier ce type de choses, quand on a le nez dans le guidon, on ne pense qu'à en avoir toujours plus.

Mais il faut croire, que ce genre de merde nous éclaire et nous permet de réaliser ce que l'on a déjà, et que l'on ne veut pas perdre.

Et ça c'est la partie matérielle.

Parce que ce qu'aucune carte ne m'a jamais offert, c'est le bien le plus précieux que je possède.

Mes amis.

Je ne serai jamais seule, si je continue comme je l'ai toujours fait, à les faire passer avant tout le reste.

Mes amis, qui me donnent de l'élan, qui me donnent le coup de pouce salvateur, qui m'emmènent faire un tour pour me changer les idées, qui ont assez de problèmes à me raconter pour que j'oublie les miens, qui viennent à l'improviste manger des pâtes un dimanche soir, qui me surprennent en déposant des cadeaux sous mon sapin tout sec.

Mes amis, qui ont toujours le mot, la petite phrase, l'attention, qui font partie de moi, bien plus qu'ils ne l'imaginent.

Des amis, ça ne s'achète pas, et surtout, ça reste, quand on a tout perdu.

Je suis bien plus riche que Crésus.

(était ce son vrai nom ou un pseudonyme?) (nan parce que sérieusement qui peut décemment appeler son enfant de la sorte?)

Bref, la milliardaire que je suis vous souhaite une bonne journée.

Et vous assure qu'au final, entre la nana qui a bloqué ma carte et moi, la plus heureuse n'est pas celle qu'on croit!

ps; en plus chez moi y a d'la joie et d'la musique!Bim!

Commentaires

Puck a dit…
Euh... Je te casse la barraque si je dis que je n'ai pas le tout à l'égout???

XD
I love you

Y a encore plus de joie!

La dernière séance

Full of Stars

Poppy Spring