12 déc. 2011

Lisez Moi

A mail incroyable, je ne peux que réagir.

D'abord, je n'ai pas compris pourquoi j'avais été destinataire de ce mail, ensuite, je me suis dit.....que c'était parce que je faisais partie de l'Ordre. (des avocats hein, pas du temple solaire, rassurez vous...quoique, à la lecture de ce mail....des fois jme demande)

Alors.....l'étiquette sur le petit gâteau  qui disait "mangez moi" permettait à Alice au Pays des Merveilles de grandir.

Nul doute que cet article qui disait "lisez moi" ne grandit pas son rédacteur. Ni la profession d'ailleurs.

Car voyez vous, on peut réagir épidérmiquement à certaines situations.

On peut, s'ériger en vengeur masqué et pourfendre ce que l'on pense être une injustice, sauver le monde, et Willy pendant qu'on y est.

Mais là ou Pierre Emmanuel @ laposte.net se trompe, c'est qu'il est incohérent.

Il dénonce, il accuse, il s'agace, il s'emporte, contre ce qui a été dit de méchant à la Revue UJA, où je n'étais pas, afin de rétablir l'équilibre, il s'excuse auprès du monde entier, et pour ce faire, il démonte, trois confrères en particulier, qui vu, ce qu'ils ont pris dans la tête, gratos, vont mener je le sais une enquête minutieuse.

Oui, ami, si tu dénonces, si tu te dis justicier, pourquoi fais tu le mal que l'on ne t'a pas fait?

Pourquoi utilises tu des armes, contre des gens qui ne t'ont -semble - t-il - pas visé?

Crois tu qu'en pourfendant ainsi le monde de ton épée et de ton courage immaculé, tu grandis, TOI, la profession que le monde entier nous envie tant elle nous permet de vivre heureux, comblés et riches?

Penses tu, que par ton action, par ce pamphlet, tendre agneau, petit poisson, et autre animal de compagnie, tu réussis à produire un effet, sans doute celui que tu poursuis, celui de "moucher" tes adversaires?

Ce qu'ont fait ces confrères, c'est écrire un spectacle, écrire des sketches, mis en scène, costumes, musique, instruments vivants.

Je ne suis pas toujours d'accord avec eux, et parfois moi aussi je trouve qu'ils vont trop loin.

Mais cela reste de l'humour.

Je n'y étais pas, parce que je n'avais ni le temps, ni la patience nécessaire, encore émue du sort réservé à notre ami commun, qui en a vu des vertes et des pas mûres entre les murs du Palais, et qui mérite plus d"égards, mais "personne n'aurait compris qu'ils n'en parlent pas".

Que penses tu gagner en faisant cela, zorro?

Que crois tu avoir conquis?Parce qu'en prenant pour cible, trois de nos confrères, et par le plus grand des hasards, mes amis, tu penses avoir vengé ceux à qui ils s'en sont pris?

Penses tu en sortir grandi?

Je ne songe pas un instant que tu n'aies pas réfléchi à ce manque de diplomatie.

Puisque tu sembles être un vieux loup en robe noire, après t'être représenté en agneau, saches que sans doute certains d'entre nous partagent tes opinions, ou en tous cas le fond.

Pour autant, personne, PERSONNE, ne saurait utiliser un procédé si vil et si bas, que celui d'un pseudonyme pour tuer la revue et les membres de l'UJA.

Je ne suis pas des leurs, mais je ne suis pas des tiens.

La liberté d'expression parfois a ce dessein, de permettre à ceux, qui s'en disent les protecteurs, d'arriver un jour, quand ils ouvrent leur cœur, à s'élever au rang, de leurs détracteurs.

Malgré toi, Masqué vengeur, qui parle de pathétique d'un air moqueur, qui nous prend en otage, nous , témoins impuissants, tu viens de créer l'inverse de ce que tu recherchais, en les visant.

Même ceux qui sont d'accord, avec ta prose approximative, se rallieront du côté de ces gens, de ces confrères que tu descends, parce que s'ils ont visé des gens, même ceux que j'aime beaucoup, qu'ils étaient agaçants, ce que tu as oublié, sans doute, n'écoutant que ton courage, 

C'est qu'il n'y a que les petits hommes, qui redoutent les petits écrits.

Je ne pense aucunement que tes "adversaires" d'un mail, redoutent ton poème.
Ton quart d'heure de gloire est à présent terminée, je m'en vais donner de faux conseils à une clientèle peu regardante, au Barreau de Roubaix.

ps: une petite chanson pour faire passer la dragée.

2 commentaires:

Puck a dit…

Quelle prose!!! Je ne comprends qu'approximativement toute l'histoire mais ton style me met une claque à chaque paragraphe.
Bravo!

Y a d'la joie! a dit…

merci ma Caro!
alors en fait, c'est l'histoire d'un mec.....
as tu vu que j'ai fait des rimes????
et la référence à notre Cactus, l'as tu vu?mdr
allez je retourne à mon enquête!

Y a des copains!